Étude sur les origines du christianisme PDF

Le christianisme primitif est la période initiale de développement de la religion chrétienne à partir du Proche-Orient et de l’Europe. La définition du début et de la fin de cette période pose la question des origines du christianisme. Articles détaillés : Quête du Jésus historique, Racines juives du christianisme, Christologie et Étude sur les origines du christianisme PDF synoptique. Jean le Baptiste en Palestine et en Galilée.


Étude sur les origines du christianisme / par Louis Ménard
Date de l’édition originale : 1893
Sujet de l’ouvrage : Christianisme — Origines

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Temple de Jérusalem autour de l’an 70. Article détaillé : Jésus selon l’exégèse contemporaine. On est amené à distinguer deux perspectives. D’une part, les affirmations doctrinales font remonter le christianisme à la naissance de Jésus, à sa résurrection ou à la Pentecôte. D’autre part, les hypothèses historiques se fondent sur des faits certains, par exemple : le christianisme commence à la suite de la diffusion d’un message. Il est également établi que le mot khristianoï existe dès les années 40 à Antioche, où vit l’une des premières communautés chrétiennes et d’où vient probablement l’Évangile selon Matthieu, une quarantaine d’années plus tard.

La diffusion des Évangiles et Épîtres est sujette à débat. Le débat sur la question de la date des débuts du christianisme demeure encore ouvert entre un consensus anglo-saxon et une tendance européenne. Elle étudie les racines de l’antisémitisme chrétien à travers la patristique grecque depuis Justin de Naplouse et Marcion de Sinope. Sa thèse traduite en anglais et réédité quatre fois demeure un ouvrage de référence et, de ce fait, en Europe, la séparation entre judaïsme et christianisme date de 135, à savoir de l’exil de l’école de Yavné à Poumbedita. C’est pourquoi en Europe, on voit les choses un peu plus tôt.

Toutefois, le professeur Simon entendait limiter son étude à la période 135-425. Toute une école s’intéresse actuellement à la période antérieure, plus indistincte. Par exemple, François Blanchetière avec ses études les premiers chrétiens étaient-ils missionnaires ? Cette question est le sujet principal de l’école anglo-saxonne. Pour l’école anglo-saxonne, on ne fixe pas de date de fin du paléo-christianisme.

On tâche de définir le moment de séparation entre le christianisme ancien et le judaïsme hellénistique. Dans cette section, les appellations  littérature chrétienne  et  littératures juives  sont utilisées uniquement parce que la tradition les désigne ainsi. Actes des Apôtres se veulent l’histoire du mouvement au cours des premières années après la mort du Christ. Ces textes, de caractère non canonique, se préoccupent d’instruction et de prédication.