1300… L’art au temps de Philippe Le Bel PDF

Hardi et de sa première épouse Isabelle d’Aragon, est roi de France de 1285 à 1314, onzième roi de la dynastie des Capétiens directs. Devenu roi à l’1300… L’art au temps de Philippe Le Bel PDF de dix-sept ans, à la mort de son père en octobre 1285, Philippe le Bel est considéré comme un roi important par les historiens.


Sous son règne, le royaume de France atteignit l’apogée de sa puissance médiévale. Philippe IV eut des difficultés à reprendre la maîtrise des finances de son royaume et à mettre fin aux mutations monétaires. Philippe le Bel est souvent entrevu comme un roi qui n’est plus celui du Moyen Âge  classique . Ses contemporains déplorèrent les détériorations survenues depuis  le temps de monseigneur Saint-Louis , considéré comme le bon temps.

On pressentit ainsi un roi d’un nouveau type, annonciateur d’une autre époque. Son père confie une partie de l’éducation du jeune Philippe à Guillaume d’Ercuis, son aumônier. Il comprend le latin et aime étudier. Bel est sacré et couronné par l’archevêque Pierre Barbet. Surnommé par ses ennemis tout comme par ses admirateurs le  roi de marbre  ou  roi de fer , il se démarque par sa personnalité rigide et sévère. Philippe le Bel fut un roi qui souleva au cours de son règne beaucoup de polémiques, le même Bernard Saisset le traitant par exemple de  faux-monnayeur .

Mais la centralisation monarchique mécontente les grands seigneurs et les nouveaux impôts dressent les bourgeois contre le pouvoir royal. Son règne est particulièrement agité sur le plan monétaire. Le roi et ses conseillers multiplient les émissions de nouvelles monnaies. Aux dévaluations succèdent les réévaluations, qui donnent un sentiment d’incohérence de la politique royale. Ces mutations monétaires aboutissent à un mécontentement général dans le Royaume. Dans la pratique, le roi ne contrôle pas tous les paramètres de la politique monétaire.

Il est vrai que la politique monétaire de Philippe le Bel est très instable. Le système monétaire a été bouleversé de fond en comble. Par ailleurs, le règne de Philippe le Bel se traduit par une période de changements majeurs. L’innovation la plus remarquable de cette période est sans doute l’apparition durable d’émissions de monnaies d’or. Juifs de tous ses comtés qu’il a vendu.