Bulletin Et Annales de L’Academie D’Archeologie de Belgique PDF

Pour célébrer le centenaire de l’Athénée Fernand Blum, une brochure a été éditée. Elle contient divers articles sur de nombreuses personnalités qui furent élèves à l’ Bulletin Et Annales de L’Academie D’Archeologie de Belgique PDF. Faculté de Philosophie et Lettres de l’U.


30 ans à l’Athénée de Schaerbeek. Sa production scientifique fut très variée, mêlant des monographies très spécialisées sur l’orient musulman à des contributions très générales dans le domaine des sciences morales. Né à Schaerbeek le 17 juin 1909 et décédé dans la même commune le 24 janvier 1986, Marcel Bergé est le fils de Gaston Bergé, avocat à la cour d’appel de Bruxelles, et de Jeanne De Jaraczewski, famille dont plusieurs membres sont aussi des anciens de l’Athénée Fernand Blum. 1966 et c’est peu avant sa vingtième assemblée générale qu’il décède inopinément. Parmi ses travaux, une étude fouillée des bâtards de la Maison de Bourgogne. Bibliographie Anonyme : In Memoriam Marcel Bergé.

2014 , Marcel Bergé in Tisaun P. 1913-2013 Athénée Fernand Blum – Cent ans d’histoire. Athénée communal Fernand Blum, Schaerbeek : 100. Progressiste, très attaché à la démocratie et au libre examen, il fut interné pendant la Première Guerre mondiale et, de 1916 à 1918, passa de longs mois dans les camps en Allemagne. Le Conseil Communal unanime, en une séance solennelle, le 14 juin 1951, rendit hommage aux trente années de dévouement à la commune et à l’attitude du Bourgmestre Fernand Blum pendant les deux guerres. Gaston Williot rappela ses activités de député, de journaliste, de professeur, d’administrateur et d’homme d’œuvres. 40è anniversaire de l’Athénée communal Fernand Blum:92p.

Monsieur Stéphane Louryan, Professeur à la Faculté de Médecine de l’Ulb et Membre de l’Académie royale de Médecine de Belgique, a consacré un article à la mémoire de cet éminent professeur de biochimie. Le peintre Jo Delahaut était une des figures emblématiques de l’abstraction géométrique en Belgique. De la géométrie plane et colorée qu’il utilisait dans son travail, Jo Delahaut disait: «La géométrie est à mon avis la science la plus représentative de l’Homme. Elle ajoute à la clarté d’un exposé, elle est lisible, compréhensible intuitivement même par ceux qui en ignorent la théorie». Jo Delahaut exposa dans de nombreux pays.

Faut-il présenter encore le réalisateur et cinéaste belge dont les cinémathèques du monde entier collectionnent les œuvres? André Delvaux par son investissement, sa grande culture générale, sa sensibilité « biculturelle » et, tout simplement, la grande qualité de son travail aura marqué l’histoire du cinéma mondial, en particulier, du cinéma belge. André Delvaux naît le 21 mars 1926 à Heverlee. Domicilié à Schaerbeek depuis son plus jeune âge, il y accomplit ses études primaires et secondaires en français. Après avoir achevé ses études secondaires à l’Athénée Fernand Blum en 1943, André Delvaux refait une rhétorique en néerlandais à l’Athénée de Bruxelles pour échapper au travail obligatoire pendant l’occupation. André Delvaux poursuit des études de philologie germanique et de droit à l’Université Libre de Bruxelles.

A ce titre, il est engagé à l’Athénée Fernand Blum comme professeur de langues germaniques. De 1949 à 1962, Delvaux y est un professeur brillant et exigeant. Ses étudiants se souviennent aussi des nombreuses allusions de leur professeur à sa passion déjà dévorante pour le cinéma. De 1963 à 1986, il enseigne le langage du cinéma et la réalisation à l’INSAS, qu’il a co-fondé en 1962. Dans les années 1960 il réalise une série de documentaires pour la RTB sur des réalisateurs tels que Federico Fellini et Jean Rouch, se rendant sur des tournages comme celui des « Demoiselles de Rochefort » de Jacques Demy. Ce n’est qu’en 1965 qu’il signe son premier long métrage, « L’ Homme au crane rasé » en langue flamande. Il réalise en 1985, pour le cinquantenaire de la Cinémathèque Royale de Belgique, « 1001 films », un 8′ sur la préservation des premiers films sur support pellicule.

Ce grand monsieur du cinéma mondial meurt à l’âge de 76 ans, à Valence, le 4 octobre 2002, en succombant à une crise cardiaque. Il y assistait à la deuxième édition de la Rencontre mondiale des Arts de la ville de Valence. Les Gens du Cinéma sur le site « www. 1955 : Nous étions treize, 30 min. 1959 : La Planète fauve, 20 min.