Célébrer Luther ou la Réforme ? : 1517-2017 PDF

Les 95 thèses de Luther sur la porte de l’Église de la Toussaint de Célébrer Luther ou la Réforme ? : 1517-2017 PDF. Le protestantisme est l’une des principales branches du christianisme avec le catholicisme et l’orthodoxie.


En 2017, la Réforme fêtera ses 500 ans, en commémoration du placardage par Luther de ses fameuses 95 thèses contre les indulgences en 1517. Il s’agit d’un événement d’une portée mondiale qui concerne aussi bien l’Eglise que la vie culturelle et les Etats. Mais que fêtera-t-on au juste ? Que voulaient les réformateurs ? Est-il question de la division de l’Eglise occidentale ? Ou du courage d’un jeune moine allemand ? Ce livre examine les tenants et aboutissants de la Réforme et soutient les Eglises protestantes dans l’exploration de leur propre héritage et de sa signification aujourd hui. L’ouvrage commence par s’interroger sur les fondements de la théologie protestante. Les analyses portent d’une part sur la signification que revêt aujourd’hui la découverte de la Réforme, et d’autre part sur une actualisation des thèmes spécifiques autour desquels elle s’est cristallisée. Dans un second temps, ce livre aborde les enjeux du jubilé appelé à marquer profondément son époque.

Selon cette perspective, le protestantisme englobe des mouvements variés allant des luthériens aux réformés en passant par les évangéliques, jusqu’aux quakers. Pour les protestants la Bible est l’autorité suprême en matière de foi. La plupart des princes-électeurs avaient choisi de suivre la réforme de Luther tolérée par Charles Quint, l’empereur élu par eux. Mais en 1529, ce fervent catholique change d’avis et ordonne le ralliement inconditionnel à l’Église catholique romaine. Plutôt attribué de façon péjorative, cet adjectif fut ensuite adopté comme substantif par les adeptes de la Réforme. Martin Luther par Lucas Cranach l’Ancien. Articles détaillés : Réforme protestante et Protestantisme en France.

Invoqués ici pour la première fois, l’appel direct à Dieu et à la conscience individuelle sont les marqueurs du protestantisme. Articles détaillés : Martin Luther, Bible de Luther et Guerre des Paysans allemands. Afin de mettre un terme rapide à cette explosion de violence contre la classe dirigeante, les princes se réunissent lors de la première diète de Spire, en 1526. Ils conviennent du décret de l’état d’urgence et décident que chaque prince choisit le culte à pratiquer dans son État, les opposants étant contraints de fuir vers un autre État favorable à leur foi. Cependant, absent de cette assemblée formée par ses électeurs, Charles Quint demeure hostile à ces dispositions.

Accusé par le Saint-Siège de soutenir Luther, Charles Quint décide d’endiguer la propagation des thèses luthériennes. Le luthéranisme se répand dans toute l’Europe le long des voies de communication commerciales du Nord. Articles détaillés : Protestantisme en France et Protestantisme aux Pays-Bas. Les Pays-Bas faisaient exception à cette règle, les troubles religieux venant doubler le rejet de la mise sous tutelle de la Flandre et des Pays-Bas par les Habsbourg espagnols.

En Angleterre, les convenances personnelles du roi Henri VIII en matière matrimoniale le conduisent à rompre avec Rome. En Europe du Sud, les velléités du luthéranisme avaient été éteintes par l’Inquisition. Le protestantisme connaît ensuite une expansion mondiale au travers des mouvements missionnaires qui, le plus souvent, accompagnent la colonisation. Aujourd’hui, le protestantisme est principalement présent en Amérique du Nord, en Europe du Nord et en Afrique. Parmi les évangéliques, on estime à deux cents millions le nombre des pentecôtistes dans le monde. Aujourd’hui, les États-Unis et la Corée du Sud sont les pays qui envoient le plus de missionnaires dans le monde. Selon la compilation des chiffres donnés par les organisations protestantes traditionnelles, le mouvement rassemble 317 millions de personnes dans le monde, en 2014.

Dès le début, les Églises historiques multitudinistes sont organisées en plusieurs Églises en fonction des courants théologiques ou des circonstances historiques. 45 millions de membres dans le monde. Refusant la prédestination, confessant la responsabilité de l’individu dans sa propre foi. Les Églises protestantes libérales sont généralement attachées au dialogue de la religion avec la culture et relativisent la place première de la Bible. Elles sont favorables au dialogue interreligieux, au pluralisme, et à la laïcité.

Selon l’Alliance évangélique mondiale, le mouvement rassemble 600 millions de personnes dans le monde en 2014. Assemblées mennonites, dont s’inspira le pasteur anglais John Smyth en Hollande, fondateur du Baptisme. Articles détaillés : Réveil protestant francophone et Megachurch. Il a été précédé et aidé par le grand Réveil britannique et américain, et des mouvements comparables ont lieu à peu près en même temps en Allemagne, aux Pays-Bas et en Scandinavie.