Charles Péguy: L’inclassable PDF

Si ce bandeau n’charles Péguy: L’inclassable PDF plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Péguy travesti : mutilé par des approches partielles et anachroniques, il a été l’objet des lectures les plus antagonistes. La présente biographie s’attache au contraire à restituer un Péguy complet. Elle prend en compte au plus près des textes et sans exclusive la totalité de sa production, des écrits de jeunesse aux grandes œuvres de la maturité, sans négliger la correspondance et en intégrant les données acquises par la recherche au cours des dernières décennies.
Elle veille à toujours mettre en relation hors de toute pétition de principe les positionnements de Péguy avec le contexte politique et culturel de l’époque, constamment attentive à la complexité historique de la période qui interdit les jugements sommaires sur les hommes et les événements. Au total, elle met en lumière une unité contradictoire au sein de laquelle se dégagent des étapes plus contrastées que Péguy ne l’a admis prêtant ainsi à une réception diversifiée. Mais elle illustre en même temps le maintien de valeurs fondamentales (l’intégrité personnelle, le goût de la liberté, la cohérence entre la parole et l’engagement, le refus d’un monde dominé par l’argent, la fidélité à l’enracinement populaire) garantes d’une actualité permanente de l’auteur.

Action française et se révèle un fervent partisan des idées de Charles Maurras. En 1939, il est sous-lieutenant de tirailleurs algériens. Plus tard, il dira plusieurs fois à ses élèves du Lycée Turgot regretter ses attaques contre Jean Zay,  qui était un vrai patriote . Il contribue régulièrement au Bulletin de Paris, où, sous pseudonyme, il assure la chronique théâtrale. 1984, prolongeant ensuite son séminaire à son domicile de Saint-Germain-en-Laye jusqu’à la fin. Il meurt le 27 juin 1998. Il était l’époux de Marie-Claire Boutang, née Canque, enseignante de lettres classiques et helléniste.

Dialogue à l’intérieur duquel Boutang est loin de donner toujours raison à son maître, même si l’amour intellectuel qu’il lui porte est évident. Son Ontologie du secret, dont George Steiner a dit dans ses Dialogues avec P. Ce texte constitue la pièce centrale de toute l’œuvre de Pierre Boutang. Elle est articulée sur la métaphore du voyage odysséen, et quoiqu’elle soit redoutée pour sa complexité, elle peut se lire comme un immense poème en prose. Israël est signe de contradictions, pierre de touche pour les nations et les empires dont il fait apparaître les contradictions, lui-même restant, d’une manière inconnue, le lieu toujours privilégié de la contradiction utile, entre l’homme et son Dieu . Il démontrera  Pourquoi Israël est-il l’Europe ?

Le La Fontaine politique dégage les points de rencontre essentiels entre La Fontaine et la philosophie. Chesterton, et celles des Chansons et mythes de William Blake, en 1989. Moins connue, la production romanesque de Pierre Boutang est de tout premier ordre. Exigeante, la lecture des romans ouvre sur les problèmes essentiels de l’existence, de la mort, de l’histoire, du salut, dans une langue aux pouvoirs multiples, qui emprunte aussi bien au conte métaphysique qu’à la poésie et à l’autobiographie. La Différence a publié l’ensemble de son œuvre romanesque et des essais. Après sa mort, ses anciens confrères et disciples ont fondé l’Association des amis de Pierre Boutang.

L’un de ses fils, Pierre-André Boutang, cinéaste documentariste reconnu, a été l’un des dirigeants de la chaîne de télévision franco-allemande Arte. Suivi de Chez Madame Dorlinde, Paris, La Table ronde, 1947. Quand le furet s’endort, Paris, La Table ronde, 1948. Le Secret de René Dorlinde, Paris, Fasquelle, 1958.