Communiquer autrement : Accompagner les personnes avec des troubles de la parole ou du langage : les communications alternatives PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, communiquer autrement : Accompagner les personnes avec des troubles de la parole ou du langage : les communications alternatives PDF le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page.


De nombreuses pathologies entraînent des troubles de la parole et/ou du langage, et entravent la communication : autismes, déficience intellectuelle, infirmité motrice cérébrale ou polyhandicap, aphasies et dysphasies, lésions cérébrales (traumatismes crâniens, Locked-In-Syndrome, etc.), maladies diverses dont la SLA. Passionnée depuis toujours par ces questions, l’auteure propose ici des solutions concrètes pour redonner autonomie, fierté, présence et identité aux personnes concernées, en mettant à leur disposition d’autres moyens pour communiquer au quotidien : systèmes imagés, pictographiques ou symboliques, gestes et signes, aide à l’épellation. Il existe toute une combinatoire possible entre les multiples ressources existantes, outils non technologiques, préalables ou complémentaires aux outils technologiques, regroupés sous le terme de « communications alternatives ». Cet ouvrage, illustré de multiples témoignages, s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la question : aux personnes concernées par les troubles du langage et de la parole, à leur famille et à leurs proches, ainsi qu’aux professionnels oeuvrant dans le domaine. II est tout autant une réflexion autour de pratiques et d’accompagnements améliorés, qu’une source d’idées et d’aides techniques à mettre en place avec la personne et le soutien de professionnels. En cherchant à améliorer la communication entre la personne et ses partenaires potentiels, c’est bien sa rééducation et sa réadaptation que l’on vise.

Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé.

Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement. De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public.