Constitution de la République islamique d’Iran PDF

Le but de ce programme de bourse est d’accroître le développement des ressources en renforçant les capacités humaines dans le secteur des ressources d’énergie renouvelable dans les pays constitution de la République islamique d’Iran PDF développement et ceux en transition. Les activités de formation dans le cadre de ces bourses doivent être réalisées dans des établissements spécialisés de la Fédération de Russie. Production d’électricité par l’énergie durable et renouvelable.


Modalités de présentation de candidature 1. Le formulaire médical sera joint à la lettre d’octroi en temps utile. Les dépenses relatives à la constitution du dossier ne seront pas remboursées. Tous les dossiers incomplets ou reçus après la date limite, ainsi que ceux ne correspondant pas aux critères énoncés ci-dessus ne seront pas retenus. Les commissions nationales des boursiers sélectionnés seront informées par l’UNESCO et une lettre d’attribution suivra immédiatement. L’UNESCO autorisera le départ des bénéficiaires qui auront complètement observés les exigences mentionnées dans la lettre d’attribution. Les candidats n’ayant pas été contactés par le Programme de bourses, d’ici le 1er septembre 2019 devront considérer qu’ils n’ont pas été sélectionnés pour bénéficier d’une bourse dans le cadre de ce programme.

Le pays donateur offrira une allocation mensuelle en monnaie locale aux bénéficiaires. Etats Unis servira à couvrir les frais de subsistance, tels que l’hébergement et les repas, l’argent de poche, et les frais accessoires, etc. ISEDC aidera les candidats sélectionnés pour l’obtention d’un logement à moindre coût. Facilités offertes par UNESCO L’UNESCO prend à sa charge le coût du billet d’avion aller-retour au tarif le plus économique par le vol le plus direct possible. L’UNESCO accordera une allocation unique de voyage de 100 dollars des Etats Unis qui sera versée avant le départ des boursiers de la Fédération de Russie. Une assurance-maladie : pour bénéficier de ce droit, les bénéficiaires doivent être déclarés médicalement aptes par le Service médical de l’UNESCO qui examine les dossiers médicaux complets.