Diesels marins : Description et fonctionnement PDF

Cet article est une ébauche concernant la mécanique. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont diesels marins : Description et fonctionnement PDF ? Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires.


Cyclomoteur  Un deux-temps avec un cycle complet par tour de vilebrequin et un taux de compression moins élevé que les moteurs à 4 temps est plus simple à démarrer qu’un 4 temps. Pour les cyclomoteurs le démarrage se fait en pédalant voire en poussant. En 1912, plusieurs types de démarreurs étaient en concurrence, les voitures Adams, S. Vers 1910-1915, toutes les firmes adoptèrent le démarreur électrique. Longtemps, le démarrage des voitures de course, privées de démarreur électrique s’effectua grâce à un appareil auxiliaire pneumatique ou électrique. Pour le démarrage des gros diesels équipant les engins de terrassement, on utilise un petit moteur à explosion lancé à la main ou avec un moteur électrique. La mise en route s’opère ainsi sans aucune difficulté, quelle que soit la température ou l’humidité.

Démarreur à manivelle  Le système de démarrage à manivelle était utilisé sur les premiers moteurs à essence avec un faible taux de compression tel que la Ford T. Ce système a perduré jusque dans les années 1950 comme système de démarrage de secours comme sur la 2 CV Citroën. Démarreur électrique  Le démarreur électrique apporte un confort d’utilisation indéniable aux véhicules à moteur. Cependant, la nécessité d’utiliser une batterie puissante augmente le coût et le poids du véhicule.

Bien que le démarreur soit peu sujet aux pannes, mis à part l’usure des charbons, son fonctionnement est conditionné par l’état de la batterie. Les moteurs servant à propulser les avions sont, à l’origine, des moteurs à combustion interne. On retrouve donc l’ensemble des systèmes de démarrage utilisés pour l’automobile. Le taux de compression plus élevé de certains moteurs d’avion ou Diesel, qui est nécessaire pour les vols en altitude, ne permet pas l’utilisation de démarreur électrique, dont le couple n’est pas assez élevé, pour un poids raisonnable. Le fonctionnement des turbomoteurs et réacteurs nécessite des vitesses de rotation élevées associées à des hautes températures et à des pressions élevées. Un dispositif mécanique ou électrique placé directement sur l’axe ou dans la proximité immédiate de la chambre de combustion risquerait d’être exposé à des conditions extrêmes et nécessiterait des batteries de grande capacité, et serait donc trop lourd pour une utilisation aéronautique. Les moteurs marins sont caractérisés par leur couple important et leur grande puissance.

Selon la taille du moteur, on peut utiliser un autre moteur tel qu’un moteur de camions qui sert de démarreur, ou alors des systèmes spécifiques. Pour certains moteurs Diesel géants, la méthode la plus simple et la plus économique est d’utiliser un bâton de dynamite comme démarreur. Les éoliennes géantes qui servent à produire de l’électricité sont des dispositifs fragiles et complexes. Un moteur électrique, voire la génératrice elle-même, est souvent utilisé comme démarreur et comme système d’entretien du mouvement à basse vitesse, l’hélice géante n’étant pas capable de commencer sa rotation par elle-même sous l’effet du vent sans subir de torsion qui risque de l’abimer. Les turbines et génératrices à gaz qui servent à produire de l’électricité sont démarrées à l’aide de moteur électriques fixes.