ENTENDRE SANS OREILLE PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. L’oreille absolue est l’aptitude à reconnaître, à l’écoute d’un son, les notes de musique correspondantes sans référence auditive préalable. L’oreille relative, quant à elle, consiste ENTENDRE SANS OREILLE PDF la capacité à reconnaître les notes à partir d’une hauteur de référence.


Elle est liée à une capacité de discrimination fine des fréquences fondamentales, liée à l’activité des cellules ciliées externes de l’oreille interne, et à une mémoire sonore développée. Elle implique aussi une liaison entre les fonctions cérébrales liées à l’audition et celles liées au langage, qui permettent de donner un nom à ces sons. L’oreille absolue nécessite une très bonne mémoire auditive, développée par un apprentissage musical précoce et prolongé comportant une référence tonale stable, et des catégories précises de hauteur. On distingue, selon une terminologie anglo-saxonne, encore peu employée en France, deux catégories d’oreille absolue : l’une passive, l’autre active.

Les personnes possédant une oreille absolue dite  passive  sont capables d’identifier individuellement chaque note qu’ils entendent, sans référence préalable, mais sont incapables de chanter avec justesse une note demandée. Les personnes possédant une oreille absolue dite  active  peuvent chanter avec une extrême justesse une note donnée. En réalité, cette distinction fait appel aux capacités vocales, dont l’apprentissage est très différent. Elle est d’origine anglo-saxonne, et présente peu d’intérêt pratique.

Elle n’est guère employée, et ne l’a jamais été en France. On peut supposer que toutes les personnes possédant une oreille absolue ne sont pas musiciennes. Néanmoins, une éducation musicale est nécessaire pour le développement complet du potentiel auditif des personnes dotées de cette faculté. Plusieurs hypothèses ont été émises sur l’origine de cette capacité particulière : s’agirait-il d’une plus grande facilité de communication entre les lobes ? D’un meilleur développement du lobe gauche ?

Des études semblent prouver que le système auditif d’une personne possédant l’oreille absolue est en tout point identique à celui d’une personne normale. Il est cependant nécessaire de préciser que les musiciens dotés de l’oreille absolue, active comme passive, peuvent être désavantagés lorsqu’il s’agit, comme c’est le cas au cours d’examens dans les écoles de musique et conservatoires, de prendre une  dictée musicale  dans laquelle le diapason change. Dans ce cas, elle ne sert plus à rien et constitue même un handicap pour le musicien. Dans tous les autres cas de dictée où le diapason à 440 Hz est respecté, l’oreille absolue est un avantage immense.