ET L’EGYPTE S’EVEILLA T3 L’OEIL DU FAUCON PDF

Christian Jacq, né à Paris XVIIe le 28 avril 1947, est un écrivain d’expression française ET L’EGYPTE S’EVEILLA T3 L’OEIL DU FAUCON PDF en Suisse. L’auteur a également écrit des romans policiers sous les pseudonymes de Christopher Carter, J. Il est élevé par une grand-mère qui lui donne le goût de la lecture.


Entre mythologie et histoire, cette trilogie romanesque éblouissante explore le mystère de la dynastie zéro, celle qui donna naissance à la civilisation égyptienne

Aidé par le valeureux Scorpion et la magie de la prêtresse Neit, Narmer a réussi à pacifier le sud des Deux Terres où reviennent peu à peu la sérénité et la vie.
Pourtant cette harmonie n est qu illusion, et loin de se reposer sur ses succès, Narmer repart courageusement à l assaut des redoutables Libyens, alliés aux troupes du rusé Crocodile.
Mais là n est pas le pire danger : parviendra-t-il à franchir la dernière étape imposée par l Ancêtre, qui mettra à l épreuve bien plus que son courage, son c ur lui-même ?
S il triomphe des embûches semées sur sa longue route, Narmer deviendra le premier pharaon… et l Égypte s éveillera pour l éternité.

Dans ce tome qui clôt une série éblouissante, Christian Jacq poursuit la révélation du mystère de la dynastie zéro : comment le pays des deux terres, plongé dans le chaos, donna naissance à l Égypte des pharaons, mère d une civilisation éternelle…

« Christian Jacq : le savoir et le style » Dossier d actualité de l histoire

« Le style alerte de l écrivain, sa science d égyptologue confirmée au fil de ses nombreux ouvrages promettent d emblée au lecteur la découverte d une facette inexplorée ou du moins peu connue ou controversée de cette fascinante Égypte dont l auteur compulse les sables avec passion. »
Dernières Nouvelles d Alsace

Durant son enfance, il lit Spirou et les albums de Tintin. Avant son doctorat, il publie un premier essai sur les liens entre l’Égypte ancienne et le Moyen Âge à l’âge de 21 ans. Ses premiers écrits sont des romans policiers, genre qu’il n’abandonne pas par la suite. En 1980 et 1981, il publie, chez Plon, cinq romans d’une série, Basile le Distrait, sous le nom de plume de Célestin Valois. 1982, il écrit ses premiers romans historiques, comme La Reine Soleil et L’Affaire Toutânkhamon. En 1993, il se lance dans une série de romans sur l’Égypte ancienne. C’est Claude Gagnière, directeur de collection chez France Loisirs, qui accepte en premier un projet de roman sous forme de cycle dont l’intrigue se situe en Égypte.

Le premier opus paraît en 1993. France Loisirs pour continuer ses publications et se met à la recherche d’un nouvel éditeur. Une longue collaboration naît alors entre Christian Jacq et Bernard Fixot, directeur chez Robert Laffont. Bernard Fixot fonde par la suite XO éditions, maison d’édition que rejoint Christian Jacq. Ces livres sont signés Christian Jacq et édités par J.

Sur quatre livres édités chaque année, deux sont des rééditions mises à jour et complétées par l’auteur et deux sont des inédits. La transposition d’éléments contemporains dans l’Égypte antique est systématique. Raphaël Draï, un universitaire en sciences politiques, voit une différence entre le roman historique traditionnel et les romans de Christian Jacq. Il analyse que la technique de l’auteur est de  transposer des situations et un langage de soap opera dans un cadre supposé égyptien, avec ce qu’il faut d’onction spiritualiste pour obtenir l’adhésion du plus grand nombre. Christian Jacq n’a remporté aucun grand prix littéraire français.

Il reprend aussi les propos d’autres égyptologues, comme cette citation de Siegfried Morenz :  Qui dira si ce ne sont pas les momies égyptiennes qui ont inspiré la notion de résurrection de la chair dont on ne peut dire qu’elle soit vétéro-testamentaire ni chrétienne, ni surtout grecque ? Dans son roman Sphinx paru en octobre 2016, il met en scène un personnage nommé la Machine, qui veut asservir l’humanité. De son côté, Christian Jacq rejette le milieu universitaire et préfère une carrière en dehors de l’université. 2009 :  Je ne regarde pas cette civilisation comme un entomologiste étudie des insectes. Des extraits du règlement intérieur comportent des propos tels que :  Au cœur de la Maison est la Règle Mets-la en œuvre, relis-la encore, ne cesse jamais de la relire et de la mettre en œuvre car elle est la vie. Que cette Règle soit à la fois ton Père et ta Mère, qu’elle t’engendre dans l’éternelle lumière du Principe, comme elle crée la fraternité et la soeurité qui tiennent à elle. Pour vivre la Règle, commence par lui obéir.

Dans une interview donnée à Libération la même année, Christian Jacq explique que cette organisation est l’éditeur de ses recherches et de documents historiques. Il dément brièvement une nouvelle fois, en 2014, avoir fondé une secte en déclarant :  J’ai deux maîtres, Ramsès et Mozart. Pierre Louis publie en 2012 un ouvrage, Main basse sur une loge maçonnique. Les allégations de Pierre Louis ne sont pas soutenues ou corroborées par d’autres sources.

Quoi qu’il en soit, Christian Jacq a effectivement fondé en 1992 une entreprise du nom de Maison de Vie Éditeur, qui a une activité commerciale réelle, publiant des ouvrages sur la tradition initiatique, la Franc-Maçonnerie, le message des cathédrales et l’Égypte pharaonique. Le 9 novembre 2016 sort le 73e ouvrage, Le Cantique des cantiques, de Michel Lapidus. Article détaillé : Bibliographie de Christian Jacq. La Reine Soleil : l’aimée de Toutânkhamon. Rocher, sous le nom de plume de J.

Christopher Carter, chez Robert Laffont puis chez Cie 12. Pierre Louis, Main basse sur une loge maçonnique. Valence d’Albigeois : Éditions de La Hutte, 2012, p. Annette Lévy-Willard,  Christian Jacq, le nouveau pharaon. Le Figaro Économie, 12 août 2004. Christian Jacq: un Egyptien à Blonay » sur le site de l’hebdomadaire suisse L’Hebdo www.

Main basse sur une loge maçonnique. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 novembre 2018 à 16:42. Christian Jacq, né à Paris XVIIe le 28 avril 1947, est un écrivain d’expression française vivant en Suisse. L’auteur a également écrit des romans policiers sous les pseudonymes de Christopher Carter, J.