Genèse religieuse de l’Etat laïque : textes choisis PDF

La laïcité s’oppose à la reconnaissance d’une religion d’État. Toutefois, le principe de séparation entre l’Genèse religieuse de l’Etat laïque : textes choisis PDF et les religions peut trouver des applications différentes selon les pays. Antiquité tardive pour désigner toute personne de la communauté qui n’est ni clerc, ni religieux c’est-à-dire profane en matière de théologie.


« Roger Williams (c. 1603-1683) est un des principaux inventeurs de la laïcité. À sa manière et dans son langage, il en a énoncé les principes fondateurs, aussi bien au niveau des finalités (la liberté de conscience, la non-discrimination pour raisons religieuses) qu’à celui des moyens mis en oeuvre (la séparation du pouvoir politique et des autorités religieuses, la neutralité de la puissance publique à l’égard des diverses convictions) et il a appliqué ces principes quand il a exercé des responsabilités civiles. Cet apport de Roger Williams à l’histoire de l’humanité est encore très largement ignoré. Sauf exceptions, dans le monde francophone, Williams reste méconnu aussi bien du grand public cultivé que de la plupart des personnes considérées, à tort ou à raison, comme spécialistes de la question. Ainsi la fameuse formule du « mur de séparation » nécessaire entre l’État et l’Église est attribuée à Thomas Jefferson alors que l’homme d’État américain l’a empruntée au pasteur de Rhode Island.
Le présent volume devrait donc retenir l’attention non seulement de lecteurs protestants ou intéressés par l’histoire du protestantisme et de ses théologies, mais aussi plus largement l’intérêt de ceux qui veulent réfléchir aux rapports entre religion et société, à la genèse politico-théologique de l’État moderne, à la manière dont la modernité politique et culturelle s’est construite, aux soubassements de la démocratie et de la laïcité. » Jean Baubérot.

Bande dessinée pédagogique libre de droits pour la jeunesse, illustrant la différence méthodologique entre la création d’un récit et la démarche scientifique. C’est aussi sur cette différence que s’appuie la notion juridique de laïcité. Ce n’est que par le lent travail des siècles que peu à peu les diverses fonctions de la vie publique se sont distinguées, séparées les unes des autres et affranchies de la tutelle étroite de l’Église. La force des choses a de très bonne heure amené la sécularisation de l’armée, puis celle des fonctions administratives et civiles, puis celle de la Justice. Contrairement aux idées reçues, le concept de laïcité a été développé par des penseurs d’obédiences variées.