Guerre et paix au Maroc PDF

Frontière actuelle entre le territoire contrôlé par le Maroc et celui contrôlé par le Polisario à Tifariti. Maroc et la Mauritanie au Front Polisario, sur le territoire du Sahara occidental. Ce conflit aurait causé la mort de plus de 16 000 personnes. Articles détaillés : Guerre et paix au Maroc PDF du Sahara occidental, Histoire du Maroc et Histoire de la Mauritanie.


Carte du Nord du Maroc indiquant les territoires sous protectorat espagnol. Articles détaillés : Sahara Espagnol et Protectorat espagnol du Maroc. Les premières incursions espagnoles au Sahara occidental après avoir été chassés par les Saadiens en 1524, eurent lieu en 1881 lorsque la Sociedad Pesquerías Canario-Africanas construit un débarcadère sur la pointe Durnford, à l’emplacement de Villa Cisneros. Tarfaya, en bordure du Sahara espagnol s’étendant au sud jusqu’à la Mauritanie, et avec le fleuve Draa comme frontière au nord.

Carte du  Grand Maroc  revendiqué par l’Istiqlal. Sa dernière préoccupation sera le Sahara occidental. Le lieutenant-général Lopez Valencia, capitaine général des îles Canaries, commandait les forces espagnoles. Attaquée par air et au sol, l’Armée de libération marocaine a déploré 150 morts. Le 10 février, l’armée espagnole organisée en colonne motorisée a expulsé les Marocains qui occupaient Edchera puis Tafudrart et Smara.

Le 2 avril, des accords sont signés entre le gouvernement espagnol et le Maroc. Après la guerre d’Ifni de 1957-1958, il faudra attendre plusieurs années avant la reconstitution de nouveaux mouvements indépendantistes ou pro-marocain. On distingue au sein des populations du Sahara occidental trois grands groupes tribaux : les Reguibat et les Tekna, d’origine sanhajienne, et les Ouled Delim, d’origine arabe maqilienne. Les différentes tribus sont elles-mêmes composées d’un nombre variable de fractions.