Guide Pharmaco : Etudiants et professionnels en soins infirmiers PDF

Clemence Romuald, étudiante à l’IFSI guide Pharmaco : Etudiants et professionnels en soins infirmiers PDF Nancy revient sur les « trans », ces petites notes que certains trouvent très utiles, rarement évoquées mais souvent utilisées. Cette étudiante infirmière y a consacré son travail de recherche.


Guide pratique de pharmacologie à l’attention des étudiants et professionnels en soins infirmiers, le Guide pharmaco s’est imposé comme l’ouvrage de référence indispensable en cours de formation et dans l’exercice professionnel.
Il comporte deux parties immédiatement identifiables :
° les bases théoriques traitant de la législation pharmaceutique, de l’origine, de la présentation et des modes d’administration des médicaments, de leur devenir dans l’organisme, de l’activité, de la toxicité, des interactions et de la posologie ;
° les grandes classes médicamenteuses réparties en 16 chapitres intégrant pour chacun d’entre eux, un paragraphe «soins infirmiers», qui aborde l’administration des médicaments, la surveillance du traitement et les conseils à donner au patient
Un chapitre «perfusion – nutrition parentérale» qui traite des solutions injectables de grand volume pour perfusion et de la nutrition parentérale, éléments très utiles dans la pratique quotidienne des soins infirmiers.
Une annexe des principales constantes biologiques ainsi qu’un index à quatre entrées permettant un accès rapide à l’information recherchée complètent l’ouvrage.
Exhaustif, facile à consulter, ce guide est un outil précieux pour :
° l’acquisition des connaissances nécessaires à la compréhension de la démarche thérapeutique ;
° la maîtrise des informations indispensables aux bonnes pratiques de délivrance, d’administration et de surveillance des traitements médicamenteux ;
° l’obtention de l’UE 2.11, «pharmacologie et thérapeutiques», partie intégrante du programme des études en soins infirmiers.
Remis régulièrement à jour, le Guide pharmaco est également destiné à vous accompagner tout au long de votre exercice professionnel.

Marc TALBERT, pharmacien des hôpitaux, chef de service et chef du pôle médico-technique au centre hospitalier de Saint-Denis Gérard WILLOQUET, phanvacien des hôpitaux, chef de service, chef de pôle à l’EPS de Ville-Evrard, Neuilly-sur-Marne

Roselyne GERVAIS, pharmacien des hôpitaux au centre hospitalier de Saint-Denis

Tu ne prends pas de notes ? Tout au long de ma formation les transmissions de poche m’ont permises de pallier les difficultés : peur d’oublier des soins, de faire des erreurs, durant mes stages. Je les ai découvertes en stage, elles n’ont jamais été évoquées lors de ma formation infirmière. Et pourtant, elles sont utilisées par de nombreux professionnels de soins en milieu hospitalier et semblent avoir de nombreux avantages à leurs yeux. Elles sont remplies par chacun ou de façon collégiale, lors des transmissions de début de poste, conservées dans la poche des infirmiers, réactualisées tout au long de la journée et elles servent de support pour les transmissions de fin de poste. Les infirmiers organisent le contenu de cette feuille comme ils souhaitent. Ils y mettent des couleurs, leurs propres abréviations ou du surligneur.

L’analyse de contenu de douze feuilles permet de relever les éléments le plus souvent retrouvés. Elles regroupent des informations présentes dans le dossier de soin et sur la planification. Malgré la présence de ces outils, les transmissions de poches continuent à être utilisées. Les avantages par rapport aux autres support Il y a un dossier de soins pour un patient, les transmissions de poche regroupent tous les patients afin de visualiser l’ensemble des soins à réaliser dans la journée. La planification murale pour tous les patients existe, mais l’outil est statique, les transmissions de poche peuvent être transportées dans tout le service et notamment au pied du lit du patient. Le dossier de soins est archivé alors que les transmissions de poches sont jetées.

L’infirmier peut y écrire des informations non présentes sur les supports de traçabilité comme  aller chercher bilan , les transmissions de poches servent également d’aide-mémoire. Le fait d’être accessible à tout moment, à n’importe quel endroit rassure l’infirmier et permet de diminuer le stress lié à l’oubli d’informations ou d’erreurs d’organisation. Les transmissions de poche sont un outil qui aide à la mémorisation des informations transmises lors des transmissions de début de poste. En effet, l’écriture permet la mémorisation des informations transmises pendant les relèves. De plus, dans certains services, l’infirmier prend en charge dix à douze patients.

Les transmissions orales durent environ vingt à trente minutes. Prendre des notes pendant les relèves, permet de pouvoir regarder, à tout moment de la journée, les informations transmises que l’infirmier n’a pas retenues. La feuille permet également de structurer les relèves infirmières afin qu’elles durent moins longtemps et qu’elles soient moins confuses. Cela a été démontré dans le texte scientifique intitulé Barriers and facilitators to nursing handhoff : recommandations for redesign. La prise de note faciliterait la transmission d’information et pallierait les difficultés, interruptions et mauvaise organisation des transmissions orales qui gênent la mémorisation et la compréhension durant les relèves infirmières. Avec cette feuille dans la poche, l’infirmier peut à tout moment répondre à leurs demandes sans devoir retourner chercher les informations dans les dossiers de soins. Elle permet aussi d’éviter des trajets dans le service de soins car les informations importantes pour la prise en charge du patient sont à portée de main.