Hébreu biblique : Grammaire de base et introduction aux fêtes juives, textes expliqués – Exercices et corrigés PDF

L’hébreu est la langue officielle de l’État d’Israël. L’hébreu biblique : Grammaire de base et introduction aux fêtes juives, textes expliqués – Exercices et corrigés PDF parmi les langues sémitiques de l’antiquité. De l’écriture égyptienne en hiéroglyphes dériva hypothétiquement l’écriture protosinaïtique, suivie de l’écriture protocananéenne. Elles sont rédigées en akkadien, la langue diplomatique de l’époque.


Toutefois, elles comprennent bien de mots et d’expressions de la ou des langues ouest-sémitiques parlées en Canaan. Articles détaillés : Araméen et hébreu biblique. Morte entre 1947 et 1956, sont eux aussi principalement écrits en hébreu. L’hébreu biblique est une langue religieuse, sans doute différente de la langue parlée par la population. On y retrouve en effet essentiellement des termes pouvant être utilisés dans un contexte religieux. Un vocabulaire populaire plus diversifié, maintenant disparu, a dû exister à côté de la langue formaliste et spécialisée de la Bible.

Elle est appelée aussi hébreu rabbinique ou langue des Sages. Elle a commencé à être étudiée linguistiquement par Abraham Geiger en 1845. L’hébreu mishnique contient certaines innovations par rapport à l’hébreu de la Bible auquel il est postérieur de plusieurs siècles. Ces innovations portent en particulier sur les domaines de la syntaxe et du vocabulaire. Dans la vie quotidienne, les juifs parlaient la langue du pays dans lequel ils vivaient, réservant la langue hébraïque au domaine cultuel.

C’est en effet dans cette langue que les juifs de la diaspora priaient trois fois par jour, qu’ils lisaient la Torah et en étudiaient les commentaires. La production hébraïque dans des domaines cultuels, culturels et professionnels montrent la dynamique de la langue hébraïque sur la longue durée historique. Il entend mieux intégrer les Juifs dans leur environnement non juif par la pratique d’une éducation  moderne , l’implication dans les débats philosophiques ou scientifiques, et l’intégration aux circuits économiques de l’époque. Une partie du mouvement s’est aussi attachée à une renaissance de l’usage de la langue hébraïque. Celle-ci était devenue exclusivement une langue religieuse utilisée pour le culte.

Une part importante du journal est consacrée aux traductions, à la philologie, à la création littéraire de type moderne et aux actualités. Dès 1853, Avraham Mapou, le père du roman hébreu, publie un  roman biblique  qui connaîtra un grand succès auprès des lecteurs : L’Amour de Sion. La Haskalah se développe progressivement dans l’Empire austro-hongrois et dans l’Empire russe, où elle se heurte à l’hostilité de milieux plus traditionalistes, moins exposés à l’assimilation qu’en Allemagne. Ces derniers jouèrent un rôle clé dans la diffusion des idées  modernisatrices , des œuvres littéraires et de l’usage laïque de l’hébreu propre aux maskilim. D’une part, l’hébreu était une langue datant de l’Antiquité, et d’autre part, il s’agissait d’une langue formaliste spécialisée dans le domaine religieux et qui n’était quasiment plus usitée en dehors du domaine religieux.