Histoire de l’ Art. Depuis les origines jusqu’ à nos jours. Préhistoire – Antiquité – Art Byzantin – Art Musulman. PDF

Article détaillé : Préhistoire de la péninsule Ibérique. La péninsule Ibérique abrite de nombreux sites préhistoriques histoire de l’ Art. Depuis les origines jusqu’ à nos jours. Préhistoire – Antiquité – Art Byzantin – Art Musulman. PDF renommée mondiale.


Le Mésolithique est d’abord représenté par le Sauveterrien, puis notablement, au nord et à l’est de la péninsule par le Tardenoisien, une culture apparue lors de la submersion du Doggerland dans la mer du Nord. Les Ibères sont les premiers habitants de la péninsule à laquelle on a attribué leur nom, dans les sources écrites. La migration des Celtes et leur installation en Espagne provoque le métissage des populations et donne naissance, entre autres, aux celtibères. Articles détaillés : Conquête romaine de la péninsule Ibérique, Hispanie et Romanisation de l’Hispanie. C’est l’un des monuments romains les plus imposants d’Espagne. La romanisation des Ibères commença vraiment, même si celle-ci fut sans doute moins importante que dans d’autres régions de l’Empire romain. Elle opéra dans les domaines du droit, de la langue, de l’urbanisation et de la construction de routes.

L’aristocratie locale fut intégrée à l’ordre des sénateurs et celui des chevaliers, avec des figures remarquables comme Sénèque l’Ancien et sa famille. En 74, l’empereur Vespasien octroie le droit latin à toute l’Espagne, donnant ainsi la citoyenneté latine à tous les citadins libres. Pendant la Pax Romana, l’économie ibérique se développa, en relation avec les autres régions du bassin méditerranéen : elle profita des exportations d’étain, d’huile d’olive, de vin et d’or. C’est aussi à cette époque que le christianisme progresse dans la population hispano-romaine. Gaule épargnent l’Espagne, sauf en 258, quand le raid le plus avancé des Alamans atteint Tarragone. Ainsi les Romains ont dominé Hispania pendant sept siècles, qui ont été, majoritairement, rythmés par la paix et la modernisation de la société espagnole.

Articles détaillés : Invasions barbares et Espagnes médiévales. Pendant le haut Moyen Âge, la péninsule ibérique a vu l’arrivée et l’installation de plusieurs peuples barbares venus d’Europe centrale et d’Asie. Dès 408, les Vandales, les Suèves et une partie des Alains passent en Espagne. Le royaume wisigoth à son apogée, vers 500. Il comprend l’essentiel de la péninsule ibérique, la Septimanie et le sud-ouest de la Gaule. En 507, les Wisigoths perdent l’Aquitaine au profit des Francs. Sous la direction d’Alaric Ier, ils saccagent Rome en 410 et conquièrent un vaste royaume.

Lorsque la paix fut conclue par le fœdus de 418, l’empereur romain Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la région de l’actuelle Aquitaine, suivies d’autres en Espagne. Un des plus grands savants de cette époque est saint Isidore de Séville, mais il y a aussi d’autres ecclésiastiques de grande valeur tel son frère Léandre. Un long conflit de près de 800 ans prend place en Espagne entre musulmans et chrétiens, de la conquête musulmane de l’Hispanie en 711 à l’année cruciale de la Reconquista chrétienne en 1492. Après l’arrivée des armées maures, en 711, l’Espagne devient pour de nombreux siècles le théâtre de l’affrontement entre chrétiens et musulmans. Dans un premier temps, ceux-ci parviennent à occuper une majeure partie de la péninsule et lui apportent une civilisation brillante.

La nef de la Grande Mosquée de Cordoue. L’Afrique du Nord à peine conquise, le gouverneur Mûsâ eut l’idée de détourner vers l’extérieur les guerriers berbères en qui il n’avait pas confiance. En Espagne, une révolte berbère est matée par le kaisite Baldju. Les gouverneurs, bien que peu puissants et souvent remplacés, sont de plus en plus indépendants du califat. Cette division facilite la reconquête chrétienne venue du nord.

L’Alhambra de Grenade, un des symboles de la civilisation hispano-musulmane. Après 1212, seul le sud de la péninsule est toujours sous contrôle musulman. En 1248, les chrétiens reprennent Séville. Seul le royaume de Grenade résiste jusqu’en 1492. La civilisation hispano-musulmane participe à l’âge d’or de l’islam. Elles hébergent également des marchés importants et des foyers d’études. Castille semble prendre une part prépondérante dans la Reconquête : Alphonse VI de Castille prend Tolède en 1085.