Introduction au droit: « Que sais-je ? » n° 1808 PDF

Article détaillé : justice sur le Wiktionnaire. L’étymologie du mot  justice  est conforme à son histoire. Le droit introduction au droit: « Que sais-je ? » n° 1808 PDF, créateur de la première justice-institutionnelle de l’histoire est aussi à l’origine linguistique du mot. Néanmoins, d’autres pistes étymologiques sont avancées.


Nul ne peut échapper au droit. Celui qui naît se voit déjà doté d’une filiation, d’un nom, d’un prénom, et aussi sans doute d’un domicile et d’une nationalité. Tout au long de la vie se nouent de multiples liens juridiques créateurs d’obligations diverses (achats les plus quotidiens, mariage, contrat de travail, etc.). Même la mort est soumise à de nombreuses règles de droit (sort du cadavre, respect dû à la mémoire des morts). Cette familiarité du droit ne doit pas tromper : le droit est une discipline complexe, au vocabulaire particulier, à la technicité indéniable.
Au-delà de cette technicité et de la variété de matières juridiques, cet ouvrage invite à « penser en droit », à cerner la structure et le cadre général de cette discipline pour mieux mesurer l’apport du regard juridique dans nos sociétés.

Si un client trompe son patron, qu’il soit maudit. Fondamentalement, la justice est polymorphe, dépendant des époques et des civilisations. Pour la philosophie occidentale antique, la justice est avant tout une valeur morale. La  justice morale  serait un comportement alliant respect et équité à l’égard d’autrui. La notion de justice désigne à la fois la conformité de la rétribution avec le mérite et le respect de ce qui est conforme au droit d’autrui : elle est donc indissociablement morale et juridique.

L’histoire de la notion de justice est liée à l’histoire des peuples et des civilisations. Ses diverses conceptions et applications sont le résultat de la pensée et des conditions de vie de l’époque. Son étude exige donc une approche mêlant philosophie, théologie, économie, morale et Droit politique. L’institution en elle-même, responsable de son application et de son maintien dans le corps social. Il s’agit d’un antonyme parfait car ce sont avant tout des concepts philosophiques marquant des catégories précises de la pensée. Héraclite, premier philosophe connu pour son étude du sens de la justice.

Toile de Hendrick ter Brugghen exécutée en 1628. La justice est assise sur des bases philosophiques dont le développement témoigne de l’évolution de la pensée et des systèmes. Selon lui l’idéal de justice en soi se comprend par le refus d’un état d’injustice, assimilé au chaos social. La Justice devient une réalité pratique et non plus philosophique dans la Rome antique par l’apparition d’une norme application : le droit. La justice obéit désormais à des règles. On distingue alors deux justices, fonctionnant selon deux normes différentes mais complémentaires : la justice privée et la justice publique.