L’ABC du carrelage PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Les techniques de torture par l’eau sont des techniques de torture qui sont en général centrées sur l’idée de faire suffoquer la victime. La baignoire  consiste à ligoter la victime et à la suspendre par les pieds au-dessus d’une baignoire remplie d’eau de telle sorte que la tête soit sous l’eau. On recouvre alors la tête de la victime d’un tissu et de l’eau est versée l’ABC du carrelage PDF si bien que la victime, sa respiration devenant très difficile, est mise dans l’angoisse d’une mort prochaine par asphyxie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Gestapo a employé le supplice de la baignoire en France occupée, dans à peu près toutes les villes où elle avait ses locaux de torture.


Pendant la guerre d’Algérie, une version de cette technique s’appelait  la baignoire . Lors de la guerre du Viêt Nam, le waterboarding, ou simulacre de noyade, a été utilisé par les soldats américains sur les combattants Việt Cộng. En novembre 2010, l’ancien président américain George W. En mai 2011, à l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden, tué par des militaires américains, certains anciens responsables politiques sous l’administration Bush et certains quotidiens américains ont considéré que des informations cruciales pour ce succès avaient été obtenues par cette méthode de torture.

2011, que le simulacre de noyade autorisé par George W. Il affirme avoir perdu connaissance à plusieurs reprises. Quelques jours après, il était mis dans un avion pour Tripoli, en application du pacte secret que les États-Unis de George Bush avaient passé avec le régime libyen de l’époque. Ce lourd passé n’empêche pas M. Le prisonnier est attaché à une planche inclinée, les jambes levées et la tête légèrement plus basse que les pieds. On lui enveloppe la tête de cellophane et de l’eau lui est versée dessus.

Inévitablement, les réflexes de suffocation s’enclenchent et une peur panique de la noyade force le prisonnier à supplier que l’on arrête le traitement. Le docteur Allen Keller, directeur du programme pour les survivants de la torture de Bellevue NYU, a soigné  un certain nombre de personnes  qui avaient été soumises à des formes de quasi-asphyxie, y compris le simulacre de noyade. Le docteur Allen Keller m’a dit que c’était bien une torture. En juillet 2008, Christopher Hitchens a accepté de se soumettre à la technique de la torture par l’eau afin de pouvoir s’exprimer en connaissance de cause sur le sujet. En février 2009, le directeur de la CIA désigné par le président américain Barack Obama, Leon Panetta, a qualifié de torture le simulacre de noyade. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Articles du quotidien le Monde, George W.