L’Histoire du disque et de l’enregistrement sonore PDF

De l’école au collège : quels changements ? Que faire après la seconde ? L’Histoire du disque et de l’enregistrement sonore PDF faire après le baccalauréat ?


Au bout de 4000 ans d’histoire, l’humanité est parvenue, certes tardivement, à « emprisonner » le son pour pouvoir ensuite le reproduire à l’infini. La découverte de l’enregistrement sonore constitua une véritable révolution. La voix des grands de ce monde, les oeuvres des artistes les plus prestigieux étaient enfin à la portée de tous. À tel point qu’on estime à près de quarante milliards le nombre de disques (rouleaux, 78 tours, microsilons CD) mis en circulation sur la planète entre 1877 et 2003. Chaque nouveau procédé, rendant le précèdent obsolète, donnait un fabuleux coup d’accélération à la consommation et à la propagation d’enregistrements de toute sorte dès 1946, la découverte fortuite du vinyl relégua au grenier l’antique disque de cire ou d’ardoise… mais à son tour, le microsillon, omniprésent jusqu’au milieu des années 80, commença à donner des signes de faiblesse pour, disparaître au profit du CD.
Aujourd’hui, le son, numérisé, n’a plus besoin du moindre support pour se propager ; c’est le disque lui-même qui est condamné, victime de sa propre évolution. Son histoire s’achève…
Une histoire passionnante que nous nous proposons de retracer, du cylindre de la fin du XIXe siècle au disque compact, en passant par toutes ses formes les plus contestées (les disques pirates), les plus inventives (le disque à tourner!) et les plus originales (le picture disc ou disque illustré, le shape disc ou disque découpé, le dis que en carton, le disque comestible…).

Le Bulletin officiel de l’éducation nationale publie des actes administratifs : décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l’objet de textes réglementaires publiés dans des B. Les textes qui suivent appliquent les rectifications orthographiques proposées par le Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l’Académie française et publiées par le Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990. Le cycle 3 relie désormais les deux dernières années de l’école primaire et la première année du collège, dans un souci renforcé de continuité pédagogique et de cohérence des apprentissages au service de l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.