L’Orient et la Grèce antique PDF

L’expression  Grèce antique  renvoie à la civilisation des peuples de langue et de culture grecques durant l’Antiquité. Elle a aussi conservé un réel dynamisme au cours des siècles suivants, pendant lesquels elle s’est étendue dans de nombreuses autres régions. La littérature grecque l’Orient et la Grèce antique PDF sans doute longtemps moins d’influence que celle de ses imitateurs romains. L’art grec reste considéré comme un modèle de l’équilibre classique.


Langue des chancelleries et de l’administration, la koinè fut aussi la langue d’usage courant dans les cités rénovées et les cités nouvelles. Tout autant que l’unité des mœurs et la similitude du décor matériel créé par les maisons et les bâtiments publics, elle donnait aux Grecs émigrés ou voyageurs l’impression de se retrouver chez eux jusqu’aux plus lointaines frontières. Elle facilita certainement l’hellénisation des Orientaux, sans triompher pourtant, dans les campagnes surtout, d’idiomes qu’on n’entreprit jamais d’extirper systématiquement. Si les vieilles langues nationales de l’Orient asiatique disparurent -l’égyptien survécut-, ce fut, dans les basses classes sociales, au profit de l’araméen. Les progrès de celui-ci continuèrent à l’intérieur du royaume séleucide, bien qu’il eût cessé d’être la langue de l’administration. L’hébreu ne survivait en Palestine que comme langue théologique, tandis que l’araméen achevait d’y devenir la langue du peuple. Mais la langue des Septante comme celle des Evangiles est pratiquement la koinè. De même, les Romains amateurs d’hellénisme apprirent, parlèrent et écrivirent la koinè.

L’esclavage fut une composante essentielle du développement du monde grec antique pendant toute son histoire. Articles détaillés : Histoire de la Grèce antique et chronologie de la Grèce antique. La civilisation mycénienne a duré de -1550 à -1100 environ, elle est fortement influencée par la Crète minoenne. Articles détaillés : Siècles obscurs et Époque archaïque. Alphabet grec antique peint sur la panse d’une coupe attique à figures noires.

Grèce commence à émerger de la période sombre qui suit la chute de la civilisation mycénienne. Le pays est alors divisé en une multitude de petites communautés indépendantes, situation imposée par la géographie grecque, où chaque île, vallée ou plaine est totalement coupée de ses voisins par la mer ou les montagnes. 680, ce qui ne manque pas de susciter des tensions entre les villes. Les classes aristocratiques qui gouvernent les cités sont menacées par cette nouvelle bourgeoisie de marchands qui souhaitent se lancer dans la politique.

Grecs parviennent à repousser les troupes de l’immense Empire perse lors des guerres médiques. Vers -338, la Macédoine domine la Grèce. Entre -336 et -323, son roi, Alexandre le Grand, conquiert un immense empire. Carte de la Macédoine et du monde égéen vers 200 av. Les Séleucides règnent en Asie, sur l’ancien Empire perse. On ressent des influences grecques jusque dans les sculptures bouddhiques d’Afghanistan.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. La Grèce reste un centre culturel mais perd en créativité. Article détaillé : Économie de la Grèce antique. L’économie de la Grèce antique se caractérise par une forte prédominance de l’agriculture, d’autant plus importante que les sols grecs sont peu fertiles. Cette sténochôria provoque la création de colonies, qui procurent des matières premières.