L’orléanisme PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Cet article traite du monarchisme français. La division entre les monarchistes français trouve son fondement dans les avatars de la succession au l’orléanisme PDF de France.


Selon les orléanistes, les Orléans, qui portèrent à partir de 1709 le titre honorifique de premier prince du sang, sous l’Ancien Régime et la Restauration, considérés par les souverains français Bourbons comme leurs héritiers légitimes et directs en cas d’extinction de leur branche, seraient les seuls prétendants possibles au trône de France. Aujourd’hui, la Conférence monarchiste internationale regroupe environ 75 organisations issues de 35 pays tandis que SYLM regroupe quelque 3 000 membres à travers le monde. Ce positionnement très moderne est loin de faire l’unanimité parmi les monarchistes traditionnels, d’autant qu’il entend représenter – en France – des obédiences aussi diverses que les royalistes, ou encore les gaullistes de Gauche. Français seraient favorables à ce que la fonction de chef de l’État soit un jour assumée par un roi. Quand nous disons : la Monarchie est le nationalisme intégral, nous disons que la Monarchie héréditaire correspond à tous ses moindres vœux, à toutes les petites parcelles des nécessités et des exigences de l’intérêt national.

La Monarchie fait face, la Monarchie suffit, la Monarchie satisfait à tout ce que désire le nationalisme sensé. Elle est la conscience historique et politique d’une nation, concentrée en une famille. Sans dynastie, point de continuité politique ni historique pour un grand peuple. Entre la monarchie constitutionnelle espagnole et la Ve République française, laquelle je préfère ? Ma réponse est que je choisis la monarchie espagnole. L’idée royaliste ne sera jamais ringarde car elle est permanente. Aujourd’hui, en France, personne n’incarne la continuité de la nation.

Je pense qu’on peut aimer un roi, être fidèle à un roi mais pas à un président de la République. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 août 2018 à 20:49. Il s’oppose au mouvement légitimiste, partisan des Bourbons d’Espagne et au bonapartisme, partisan de la Maison Bonaparte. Parler d’orléanisme sous l’Ancien Régime est anachronique dans le sens où la notion n’apparaît qu’en 1830. L’orléanisme est surtout le nom donné au mouvement d’adhésion à Louis-Philippe et à la branche d’Orléans en général.