La Grandeur : Politique étrangère du général de Gaulle (1958-1969) (Pour une histoire du Xxème siècle) PDF

1962 est une année commune commençant un lundi. Elle reprend le 14 mars, sans la France. 18 septembre : 17e assemblée générale de l’ONU. 11 octobre : ouverture la Grandeur : Politique étrangère du général de Gaulle (1958-1969) (Pour une histoire du Xxème siècle) PDF concile Vatican II.


S’il fallait d’un mot résumer ce qui anima tout au long de sa vie l’action du général de Gaulle, c’est évidemment  » l’indépendance nationale « ; c’est elle qui le révéla aux Français et aux autres nations de 1940 à 1946, c’est elle aussi qui le guida durant les onze années où il fut de nouveau en charge des destinées de la France.

Le présent ouvrage constitue la première étude globale sur la politique étrangère de 1958 à 1969 et porte sur tous ses aspects: aussi bien sur les conceptions géopolitiques du Général que sur ses méthodes et sur les hommes qui mirent sa politique en oeuvre; sur les questions européennes comme sur l’affrontement Est/Ouest, sur les affaires nucléaires comme sur les relations avec le tiers-monde. Maurice Vaïsse s’appuie sur le dépouillement d’archives inédites _ françaises et étrangères _, sur des centaines d’ouvrages et des dizaines d’interviews d’acteurs et de témoins. En historien, il restitue toute sa vigueur à une politique servie par une volonté inflexible et dont les Français comme les pays étrangers ne purent à l’époque _ et pour cause _ saisir la profonde cohérence.

Maurice Vaïsse, historien des relations internationales et des questions de défense, professeur à l’université de Reims, directeur du Centre d’études d’histoire de la défense (CEHD) et président du conseil scientifique de la fondation Charles-de-Gaulle, a publié entre autres ouvrages Diplomatie et Outil militaire, 1871-1991 (1992, en collaboration), Les Relations internationales depuis 1945 (5e édition, 1996), etc.

16-28 octobre : crise des missiles de Cuba. 12 janvier : reprise des négociations entre le Mali et la France à Paris. Les représentants des États africains condamnent unanimement les agissements du Portugal. Amílcar Cabral lors du congrès du PAIGC en 1964. 7 septembre : au Ghana, les parlementaires du CPP offrent la présidence à vie à Kwame Nkrumah, qui refuse le 2 octobre.

Mamadou Dia en visite à Zouerate en 1962. 14 novembre : à la suite de la rébellion nationaliste en Érythrée et au Tigré, Hailé Sélassié dissout la fédération. 17 décembre : crise politique au Sénégal. 1er janvier : explosion d’une bombe de l’OAS dans le quartier Bab-el-Oued à Alger. Le Sahara est intégré à l’Algérie. La délégation française est conduite par Louis Joxe.

En France, la commémoration de cette date pour célébrer la fin de la guerre d’Algérie divise les anciens combattants. Un référendum est annoncé le jour même pour le mois d’avril alors que Ahmed Ben Bella et ses compagnons sont libérés. De violents combats éclatent dans le quartier de Bab El-Oued à Alger : 20 morts. 26 mars : fusillade de la rue d’Isly. Un attentat terroriste à la voiture piégée est commis au port d’Alger par des membres de l’OAS.

Le 10 mai, sept femmes de ménage algériennes qui travaillaient pour des familles européennes sont assassinées par l’OAS au centre d’Alger. 19 mai : début du rapatriement massif des européens d’Algérie. 7 juin : les commandos Delta incendient la bibliothèque universitaire d’Alger. Le lendemain, plusieurs ministres du gouvernement provisoire de la République algérienne, dont Ben Bella, prennent position contre ces accords. 3 juillet : la France reconnaît officiellement l’indépendance de l’Algérie. 5 juillet : proclamation officielle de l’indépendance de l’Algérie.