La réforme catholique et l’Eglise anglicane PDF

Eine la réforme catholique et l’Eglise anglicane PDF Einführung in die Internetseite von R. Здесь представлены тексты на русском языке. Qui sont les auteurs de Pontificalis Romani ?


La réforme catholique et l’Eglise anglicane / correspondance publiée par les soins de Hyacinthe Loyson,..
Date de l’édition originale : 1879

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Ce tome III met en forme dans un livre, organisé en quatre volumes distincts, la compilation des différentes études et des principaux documents, déjà parus et mis en ligne entre 2006 et 2010. Une déclaration-choc de la part d’un abbé très érudit qui a très bien connu la fondation et les débuts d’Ecône : « le rite de l’église réformée de Vatican II est invalide et ne peut d’aucune façon servir à sacrer un évêque. L’abbé Yves Maury a vécu à Ecône dans les années 1970 et a très bien connu les débuts de la FSSPX. Clerc érudit, au jugement très posé, il nous livre ici une déclaration de poids. Le rite de l’église réformée de Vatican II est invalide et ne peut d’aucune façon servir à sacrer un évêque.

L’Église conciliaire n’a donc plus d’évêque sacré validement depuis la mise en place de la réforme promulguée en 1969, et sans doute mise en application générale quelques mois plus tard. Il ne lui reste plus que quelques évêques bien âgés. L’église conciliaire n’est pas mieux lotie que les anglicans, ou autres branches protestantes qui partagent ses faveurs : elle n’est qu’un rameau mort. Un outil de combat pour mettre en garde les fidèles contre les faux sacrements qui leur sont dispensés à leur insu. Nous sommes heureux d’annoncer la publication par les Editions Saint-Rémi de 11 plaquettes de Rore Sanctifica qui représentent des extraits déjà parus du futur tome III à venir. Elles sont également déjà téléchargeables en PDF depuis le site.

Abbé Scott, novembre 2007, The Angelus Dans le numéro1 de septembre 2007 de la revue « The Angelus » de la FSSPX aux États-Unis, l’abbé Scott, alors encore supérieur du séminaire de la FSSPX en Australie, aborde la question très actuelle de la réordination des faux prêtres conciliaires qui souhaitent intégrer la FSSPX. Une pièce rare du complot anglican organisé pour circonvenir et tromper Léon XIII pour lui faire accepter les faux ordres anglicans. La lettre de Léon XIII au cardinal Richard, archevêque de Paris, dans laquelle le Pape lui-même déclare infaillible sa bulle Apostolicæ Curæ et condamne la Revue Anglo-Romaine. Il serait bon qu’un éditeur se saisisse de ces documents et les publie afin d’en assurer une meilleure diffusion. Son Sang par Notre Seigneur Jésus-Christ. Les acteurs ont agit depuis l’Angleterre sous le contrôle de ses cercles dirigeants.

Couvert vient de réaliser une étude sur la tradition gnostique en Angleterre et invite à la diffuser largement, ce que nous faisons ici. A l’heure où les études sur l’infiltration précoce de la FSSPX par un ex-anglican britannique, Mgr Williamson, progressent et sont à présent mondialement connues, le travail d’Etienne Couvert contribue à dévoiler l’envers d’un décor qui a été peu exploré jusqu’à aujourd’hui. Ce curieux manque de curiosité ecclésiastique sur l’anglicanisme au cours du XIXème siècle, et sur ses connexions avec la gnose, serait-il bien un hasard ? Les lecteurs catholiques qui vont lire les pages qui suivent seront stupéfiés. Pour faire suite aux révélations amorcées par le communiqué du CIRS du 13 août 2008, nous publions dans ce présent texte la traduction française du document The Order of Corporate Reunion publié en 2000 par Bertil Persson, un Anglican suédois. Le document original en anglais est également consultable ci-dessous.

Pour faire suite aux révélations du communiqué du CIRS du 13 août 20081 initiant une étude historique de l’étrange « mouvement des tractariens d’Oxford » en commençant par celle d’un de ses promoteurs Ambrose Philipps de Lisle, grand ami britannique de l’abbé Rosmini-Serbato, nous présentons ici le contexte et la portée du sacre épiscopal clandestin de Venise de 1877. Corporate reunion’ des Anglicans avec l’Église Catholique, travailla à détruire l’Église catholique. Nous avons déjà présenté le mouvement d’Oxford, et le rôle d’Ambrose de Lisle, comme cheville ouvrière de ce projet de réunion en bloc. Nous publions dans l’annexe A de ce Communiqué, la traduction en français de l’article de MARK D.

The Fantasy of Reunion : The Rise and Fall of the Association for the Promotion of the Unity of Christendom’ publié par The Journal of Ecclesiastical History, Vol. Dans ce texte Chapman reconnaît le fait de la consecration clandestine de Lee à Venise en 1877. Anglicanisme est faible pour ne pas dire totalement inexistante parmi les catholiques français. Comme tout observateur très averti de l’histoire secrète du Mouvement d’Oxford, Jacques de Bivort de la Saudée évoque rapidement pour en dénaturer l’origine, l’affaire du sacre épiscopal catholique clandestin de Venise par des prélats catholiques. Nous sommes heureux de procéder à la publication d’un texte très attendu : la traduction en français du texte latin du votum du Cardinal Franzelin en 1875. Le texte est téléchargeable depuis cette page de notre site.