La religion grecque dans les cités à l’époque classique PDF

La religion grecque antique désigne un ensemble de rites et de pratiques de l’Antiquité grecque. Chacun d’eux peut être invoqué sous divers aspects en fonction du lieu, du culte et de la fonction qu’il remplit. Ces puissances dotées de pouvoirs surnaturels, sous le même nom, peuvent présenter une la religion grecque dans les cités à l’époque classique PDF d’aspects.


En fait, elle ne se cantonne pas à certaines sphères de la vie quotidienne mais peut concerner tous ses aspects. Cependant la société grecque antique était radicalement différente de la nôtre. Notre mot  religion  n’existe pas en grec ancien. L’opposition entre le profane et le sacré, les limites que nous établissons entre le laïque et le religieux, sont ici incertaines, voire non pertinentes. Article détaillé : Sources sur la religion grecque antique. La religion grecque n’existant plus en tant que telle, il faut, pour la connaître, s’appuyer sur un ensemble important de sources, qui sont principalement d’ordre littéraire, épigraphique et archéologique. Aussi riches et intéressantes qu’elles soient, toutes ces sources ne sont réellement pertinentes que considérées ensemble.

Dans les textes d’Homère et d’Hésiode, la place et la fonction des grandes divinités de la Grèce sont déjà en partie fixées. Hésiode, un poète béotien, dans sa Théogonie, présente une mise en ordre des rites et des mythes relatifs à la naissance du monde divin. Cette religion était dotée de divinités multiples, surtout féminines et anthropomorphes, et accordait un caractère sacré à l’arbre, au pilier, aux cornes de consécration, à la double hache et au bouclier en huit, ainsi qu’à certains animaux comme le serpent, l’oiseau et le taureau. Zeus carien de Labranda, à la double hache, peut-être d’origine égéenne. Le nom de la plupart des divinités apparaît déjà sur les tablettes mycéniennes.