La société et son double : Essai sur les formes sociales PDF

The following error occurred: You have used invalid syntax. Please contact la société et son double : Essai sur les formes sociales PDF webmaster with any queries.


 » La vie est un théâtre  » écrivait Balzac jusqu’
l’obsession. Force est de constater que notre époqu
s’acharne à lui donner tort. Fascinée par la réalité, celle-c
ne veut croire qu’à la nudité du témoignage, à la réalit
filmée pour elle-même où les acteurs du quotidien s
substituent aux acteurs de théâtre. Notre temps trouve dans le réel un maître auquel il se soumet, pensant avoir enfin triomphé des mensonges et des simulacres de la société du spectacle. Or, cet apparent triomphe prend sous la plume de Frédéric Tellier l’allure d’un désastre. Prenant le contre-pied de l’opinion dominante
l’hypothèse de l’auteur est que la crise du lien social es
directement liée à la manière dont le réel aujourd’hui nous submerge. Le lien social se défait car notre société a cessé d’être une société de formes et de rôles, elle a cessé d’être une société du spectacle. La crise du lien social serait la crise d’une société sans double. Car qu’avons nous réellement en commun sinon la doublure de nos fictions ? Il s’agit de montrer de quelle création la réalité procède : l’auteur nous propose de redécouvrir la capacité du théâtre, de l’architecture ou de la littérature à faire exister un monde commun, faculté que seul l’art possède de nous révéler à nos liens. La société et son double est avant tout un appel à prendre conscience de l’incivilité que charrie notre temps placé sous le signe de l’émancipation des formes, et de la volonté de  » voir l
réalité en face « 

Pour rencontrer de nouveaux publics et leur faire découvrir leur potentiel d’écriture, je fais voyager mes ateliers d’écriture littéraire. Labo des Histoires Val-d’Oise, les ateliers feront écho à l’exposition photographique Sommes-nous ? Autour de la photographie Hub Side Down de Bertrand Meunier, nous allons raconter un rêve, ce quelque chose d’invisible à l’image et qui est pourtant décelable. L’écriture dialoguera avec l’image pour faire surgir les premiers pas d’un récit. Ouvert aux enfants et aux adultes ! Samedi 27 février de 14 h à 16 h, Monde d’Aurore, salon de thé à Esbly. A travers des contraintes d’écriture ludiques, se libère l’imaginaire.

Osez, expérimentez, libérez dans une ambiance cocon sucré ! Même si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? Dans le cadre des ateliers d’écriture créative La Rémanence des mots, j’organise et anime deux week-ends d’écriture. Sur le thème du bruissement de la ville, nous consacrerons le samedi à l’écriture et au travail de la mise en voix. Le dimanche, nous ferons un travail sur la voix et le corps dans l’espace scénique et préparerons un petit spectacle à partir d’un texte chroal issu du travail de la veille. Le week-end se conclura par une représentation au théâtre Gildas dans le 13e. Pendant deux jours, nous explorerons les écritures de l’intime dont les matières principales sont les éléments autobiographiques et la mémoire sensorielle.

Dans un climat d’intimité et de bienveillance nous jouerons les équilibristes entre la vérité et le mensonge fictionnel. Les places sont restreintes : 7 personnes maximum pourront participer à cet atelier d’écriture de deux jours. Tous les renseignements sont disponibles sur www. Il désignait, à l’origine, une petite lame employée dans l’imprimerie pour marquer la séparation entre les mots et assurer la lisibilité du texte.

L’espace correspond donc au blanc qui en résulte. On dit donc bien une espace ! Ecrire soi-même, faire écrire, recevoir une aide à l’écriture ? Je pars du principe que tout le monde a les ressources pour écrire. Chacun peut bégayer son style, le murmurer ou le scander. Il prend source dans le tréfonds de votre âme, votre histoire et vos références culturelles. Oui, mais l’angoisse de la page blanche, les blocages, les doutes, la difficulté à parler de soi représentent des freins à l’écriture.