Le calendrier 2002 PDF

Kin 0, 4 et 8 Cumku ahau du début du compte long correspondant au 11 août 3114 av. Le calendrier 2002 PDF calendrier maya était la version maya du calendrier mésoaméricain, composé de différents systèmes calendaires évoluant de manière concomitante.


La vie des Mayas était structurée par deux calendriers. Le compte long est un décompte permettant de faire le lien entre le haab et le tzolkin et d’établir la position d’un événement historique donné dans les deux systèmes. Vénus à l’aube et au crépuscule. De nombreux événements de ce cycle étaient indésirables et associés au mal, et les guerres ont parfois été coordonnées pour coïncider avec les phases de ce cycle. Compte court utilisé à la place du compte long depuis le classique terminal jusque durant la période coloniale.

Le nombre 20 apparaît fréquemment dans le calendrier, car les Mayas utilisaient un système de numération positionnelle en base 20. Ce passage est évasif et mérite d’être précisé. 0 du compte long maya correspond au 11 août 3114 av. De nombreuses autres hypothèses de corrélation ont été publiées, mais elles ne servent pas de référence aux mésoaméricanistes. Article détaillé : Prédictions pour décembre 2012. Ces dates correspondraient à la fin d’un cycle du calendrier maya et marqueraient, selon les partisans de la théorie, un changement dans la conscience mondiale et le début d’un nouvel âge.

Voir la série de glyphes en bas de cette page. Frank Parise, The Book of Calendars: Conversion Tables for Ancient, African, Near Eastern, Indian, Asian, Central American and Western Calendars, Gorgias Press LLC, 2002, p. Un nouveau calendrier Maya découvert , National Geographic, mai 2012. Unprecedented Maya Mural Found, Contradicts 2012 « Doomsday » Myth  sur nationalgeographic. Il est possible d’en écouter la version podcast.

André Cauty,  Les Inter-dits de Xultún , sur iam. Ce résultat est remarquable, mais il ne permet pas d’écrire que les quatre nombres de Xultún constituent, en eux-mêmes, une table astronomique, la plus ancienne jamais découverte, ou, plus exactement, jamais découverte sur un mur. Rolando Alaniz Serrano,  Cuenta Corta o Cuenta de los Katunes , dans Inscripciones en monumentos mayas, chap. Sylvanus Morley, George Brainerd, Betty Bell, Robert Sharer,  Arithmetics, Calendar and Astronomy , dans The Ancient Maya, 5e édition, chap.