Le cardinal Journet : Ou la sainte théologie PDF

Tombe de Jacques le cardinal Journet : Ou la sainte théologie PDF Raïssa Maritain. Agnostique élevé dans le protestantisme, Jacques Maritain se convertit à la foi catholique en 1906 et cette religion a profondément imprégné sa philosophie.


Il fut ambassadeur de France au Vatican de 1945 à 1948. Il avait épousé Raïssa Oumansoff, poète et philosophe d’origine juive. Les œuvres complètes de Maritain sont co-signées avec Raïssa. La philosophie de Maritain embrasse de larges champs de la pensée, cognition, morale, métaphysique, arts et politique. Né à Paris, fils de l’avocat Paul Maritain et de Geneviève Favre, la fille de Jules Favre, il est élevé dans un milieu républicain et anticlérical. Henri-IV, il étudie par la suite la chimie, la biologie et la physique à la Sorbonne.

Parallèlement à sa déconstruction du scientisme, Bergson leur communique le  sens de l’absolu . Par la suite, grâce notamment à l’influence de Léon Bloy qui devient leur parrain de baptême, ils se convertissent tous deux au catholicisme en 1906. Ils déménagent à Heidelberg en 1907. Maritain y étudie la biologie sous la conduite d’Hans Driesch.

La théorie néo-vitaliste de Driesch l’attire car elle s’apparente aux conceptions de Bergson. L’enthousiasme de Raïssa conduit Jacques à s’y intéresser à son tour. Il trouve chez saint Thomas la confirmation de nombre d’idées qu’il avait déjà entrevues. Du  Docteur Angélique , il passa bientôt au philosophe dont ce dernier avait christianisé la pensée, Aristote. Il se tourna par la suite vers les ouvrages de la néo-scolastique. Clérissac l’amenèrent à avoir des contacts avec des milieux proches de l’Action française.