Le Coran, traduit de l’arabe: Tome 2 PDF

Le Coran, livre sacré de l’islam. Coran, le livre sacré des musulmans. Composée de sept versets, elle met l’accent sur la souveraineté et la miséricorde d’Allah. La Fatiha est dans le premier hizb et donc le Coran, traduit de l’arabe: Tome 2 PDF le premier juz’, qui sont des divisions du coran.


This Elibron Classics book is a facsimile reprint of a 1786 edition by Libraires Associés, Amsterdam, Leide, Rotterdam & Utrecht.

Elle est aussi appelée fātiḥat al-kitāb ou fātiḥat al-Qurʾān. La tradition veut que les musulmans sachent au moins deux sourates par cœur. Fatiha est aussi un prénom arabe féminin. Elle peut être traduite par  l’entrée ,  le prologue ,  la liminaire  ou encore  l’ouverture .

Fondation », « la Guérison », « l’Adoration », « la Demande », « la Supplication ». La tradition scolastique islamique s’est interrogée sur où et quand les versets et les sourates du Coran ont été révélés à Mahomet, notamment si tel verset fut révélé à la Mecque ou à Médine. Les islamologues occidentaux se sont aussi intéressés à la question par la suite. Il est difficile de répondre quant à l’âge de la Fatiha, car l’apport spécifiquement islamique est ici difficile à établir. En 1939, l’islamologue Arthur Jeffery a publié un article montrant la diffusion de variantes de la sourate Al-Fatiha dans le monde musulman.

La Fatiha connait plusieurs variantes absentes de la recension coranique. Pour Azaiez,  ces divergences soulignent que rien ne permet d’affirmer avec certitude que l’événement du discours coranique fut transposé scrupuleusement et dans sa totalité dans le texte que nous connaissons aujourd’hui. Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Allah, Seigneur de l’univers. Maître du Jour de la rétribution. C’est Toi que nous adorons, et c’est Toi dont nous implorons secours.

Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. Toi que nous adorons et c’est toi dont nous implorons le secours. Tu répands Tes grâces, et non celle de ceux qui encourent Ta colère, ni celle des égarés. Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. La Voie de ceux à qui Tu as donné Tes bienfaits, qui ne sont ni l’objet de courroux ni les Égarés. Elle est normalement prononcée avant de réciter une sourate ou une partie de sourate pendant la prière quotidienne, ainsi qu’avant les proclamations publiques et parfois même avant de nombreuses activités personnelles quotidiennes dans de nombreuses sociétés musulmanes.

Les deux mots  ar rahmān  et  ar rahīm  sont souvent traduits par  miséricordieux  en français. Ce sont deux formes linguistiques différentes de la racine triconsonontale  R-H-M  qui signifie  miséricorde . Le mot  rahmaan  indique l’importance alors que  rahīm  évoque la permanence temporelle. Il est exprimé pour signifier qu’on se sent bien, qu’on est heureux, et même pour exprimer la consolation après une épreuve. Seigneur  et qui partage la même racine que l’hébreu  rabbi . Dans certains exemplaires du Coran, les deux mots apparaissent en rouge à chaque occurrence. Cette interprétation est considérée comme  un avertissement pour les musulmans de ne pas suivre la trace des juifs et des chrétiens.

Pour Pierre-André Taguieff, cette interprétation de la Fatiha  constitue un véritable endoctrinement à la fois antijuif et antichrétien. Le traducteur du Coran Jacques Berque affirme que  Beaucoup de commentateurs ont pensé que ces mots, d’inégale rigueur, désignent respectivement Juifs et Chrétiens. Nous leur maintenons leur portée générale, maîtresse d’applications permanentes. De nombreux chercheurs se sont penchés sur cette sourate du Coran. Syriaque, tout particuliérement raḥmān et ‘lam, mais aussi la plupart des autres phrases d’une manière ou d’une autre.