LE PETIT LIVRE DES CHAMPIGNONS DES DUNES PDF

Description de l’image Landes pins mimizan. L’espèce a été LE PETIT LIVRE DES CHAMPIGNONS DES DUNES PDF introduite en France et en Europe vers le Nord et dans d’autres régions du Monde.


Dans le règne particulièrement diversifié des champignons, un certain nombre de milieux et d’espèces sont encore largement méconnus. L’ouvrage de Jacques Guinberteau est de ce point de vue novateur et pilote. La côte atlantique et son cordon dunaire est un extraordinaire milieu, à la fois sauvage et très fréquenté, surtout en été, par les vacanciers, les surfeurs et les pêcheurs, et en automne par les chasseurs. En prospectant systématiquement tout le long de la côte, et en effectuant de multiples sondages au sein des dunes non boisées, l’auteur a mis en évidence une extraordinaire richesse en matière de champignons, de la plage à la frange forestière. Dans ce paysage sans cesse remanié par les vents, ces espèces s’adaptent et s’installent, précisément dans chaque partie de la dune, notamment des agarics, une foule de petites lépiotes, mais aussi des bolets ou encore l’exceptionnel Xerula mediterranea ou le surprenant Gyrophragmium (ou « Agaric du désert »). Un ouvrage indispensable pour les mycologues, une initiation au milieu dunaire pour tous ceux qui le fréquentent.

Il est parfois confondu avec le pin d’Alep ou le pin de Calabre. L’écorce, gris pâle chez les sujets jeunes, devient rougeâtre puis rougeâtre-noir au fil de l’âge. Le tronc du pin maritime est  flexueux : il présente des courbures en différents sens. Leur section transversale a une forme semi-circulaire. La base des deux aiguilles jumelles est entourée par une gaine. Elles deviennent fauves en mourant, puis tombent. Elles se décomposent très lentement et forment une épaisse litière au pied de l’arbre.

Les arbres jeunes ont une forme assez régulière, conique. Les plus âgés, dégarnis à la base, ont un houppier plus dispersé, une cime irrégulière, plutôt plate et étalée. L’enracinement est d’abord plongeant, puis traçant. 6 à 8 ans après le semis. Ce sont des cônes soit mâles, soit femelles, mais présents tous les deux sur le même individu. La floraison a lieu en France vers avril ou mai.