LE RCI. Pistage, obéissance, défense PDF

La Société centrale canine est une association reconnue d’utilité publique. Seuls les chiens inscrits au LOF ont droit à l’appellation  chien de race  contrairement aux chiens LE RCI. Pistage, obéissance, défense PDF d’apparence ou de type racial.


Bien avant cette date, le sport canin existait en France, mais sans être coordonné, sans recevoir de directives officielles. Malgré les hauts patronages – en particulier, celui du prince Napoléon, qui expose une meute de foxhounds, – acquis à cette première exposition, à laquelle 850 chiens seulement furent acceptés par la Commission d’admission, sur 1 000 qui étaient annoncés, malgré les très intéressants rapports que publièrent les rapporteurs des jurys, MM. Sa création fut l’œuvre d’un certain nombre d’amateurs, de maîtres d’équipage, en particulier, qui se lassaient du tribut qu’ils payaient chaque année à l’étranger, pour la remonte de leurs chenils ou l’achat de chiens de race. Les débuts de la  Société centrale  furent modestes, parfois difficiles.

Il s’agissait donc de créer un véritable mouvement d’opinion. Elle a également organisé l’Assemblée générale en 1949, sous la présidence de Georges Guilbert et, en 1962, sous la présidence du comte de Catalan. Par la transformation de ses statuts, en 1932 et en 1952, la Société centrale est devenue officiellement une fédération groupant sous son égide toutes les sociétés régionales et les clubs de races. Revue officielle de la cynophilie qui est son organe officiel, etc. Passant des moyens d’actions aux résultats obtenus, il y a lieu d’en être satisfait : de la situation fort secondaire où se trouvait la France au point de vue de l’élevage canin lors de la création en 1881 de la Société centrale canine, cet élevage a progressivement gagné les premiers rangs. Il lutte aujourd’hui victorieusement contre ses concurrents.

Pour certaines races il est sans rival. Les expositions organisées par la Société centrale et ses affiliés se multiplient sur tous les points du territoire, ainsi que les épreuves de travail pour chiens de toutes catégories. En 1957, la Société Centrale Canine a eu la satisfaction de voir le livre des origines français qu’elle a créé, inscrit au Registre des livres généalogiques du ministère de l’agriculture. Quelques années plus tard, par décret en date du 18 août 1965, en la personne de son président, elle est appelée à siéger au Conseil supérieur de l’élevage. La conception graphique et la régie publicitaire sont assurées par Buena Média Plus, société éditrice des magazines tels que 30 Millions d’Amis, L’Essentiel, Petmarket, Pharmanimal et Veterinay Focus. Centrale Canine Magazine est diffusé à 32 000 exemplaires par mois. La Société centrale canine exerce ses attributions par l’intermédiaire de ses commissions qui ont parfois constitué des groupes de travail.