Les acteurs du tourisme rural en Auvergne, un monde en mutation PDF

La Rotonde et les galeries des thermes. Contrexéville est une commune française située dans le les acteurs du tourisme rural en Auvergne, un monde en mutation PDF des Vosges, en région Grand Est.


Contrexéville est connue avant tout pour être une ville thermale dont l’eau minérale est commercialisée sous la marque Contrex. Contrexéville est une petite ville située dans le Nord-Est de la France à l’ouest du département des Vosges. Elle est traversée par le Vair. Contrexéville est voisine de Vittel, qui est également une station thermale réputée. Le contournement de la ville a été inauguré le 25 juin 2005, et se situe entre l’autoroute A31 et Épinal. Contrexéville est sur la ligne ferroviaire à double voie de la ligne de Merrey à Hymont – Mattaincourt inaugurée en 1881. Du fait du mauvais entretien et d’une fréquentation faible, le service voyageurs a été interrompu le 17 décembre 2016.

9 est situé à 7 km sur la commune de Bulgnéville. 40 000 ans sur les plateaux qui dominent Contrexéville, grâce aux nombreuses découvertes d’outils en pierre taillée, dont des bifaces datés de la période du Paléolithique. Les périodes mésolithique et néolithique, sont caractérisées par les pointes de flèches. C’est à partir de 5000 ans av. Deux sites mérovingiens précurseurs du village de Contrexéville ont été découverts.

Dans le centre-ville : un habitat avec sa forge, édifié sur les ruines d’une villa gallo-romaine. 28 inhumations datées de 450 à 650 apr. Le duché de Lorraine va subir cette longue guerre. Peu de choses différencient Contrexéville des autres villages qui petit à petit se sont repeuplés, si ce n’est sa forge qui bat le fer en aval du village vers Outrancourt. Elle appartient au marquis des Salles, désormais seul seigneur de Contrexéville. En 1736, le duc de Lorraine François III est contraint d’échanger ses duchés contre la Toscane. Il épousera la fille de l’Empereur germanique et sera le fondateur de la dynastie des Habsbourg-Lorraine.

Lumières, on parle beaucoup des médecines douces et notamment des vertus curatives de certaines eaux minérales. En 1766, Stanislas meurt et le duché de Lorraine est annexé par le royaume de France. La notoriété de l’eau de la fontaine minérale de Contrexéville va dès lors en grandissant. En 1773, Pierre Thouvenel un jeune médecin de 26 ans, tout frais émoulu de la faculté de Montpellier est nommé inspecteur des eaux minérales de Contrexéville. Pendant une dizaine d’années la fréquentation de la station est rehaussée par la présence d’une bonne partie de la bourgeoisie et de la noblesse lorraine et française.

Lorsque la Révolution survint, la fréquentation de la fontaine minérale avait déjà bien périclité. Sans médecin inspecteur attaché à la station, elle avait perdu sa belle clientèle partie vers d’autres rivales. Premier Empire déciment une partie de la jeunesse du village. En 1840, Contrexéville est toujours un village voué à la culture. Il y a 708 habitants, 209 foyers et 184 maisons.

Si la vocation céréalière du village ne se dément pas, on perçoit cependant une hausse de la fréquentation, le nouvel hôtel de la Providence accueille les curistes. En 1885, un nouveau pavillon des sources est construit par l’architecte Schertzer, sur le style du pavillon Baltard, où sont utilisés le fer la fonte et le verre. Les fermes du village se convertissent en hôtels, en villas et meublés qui hébergent la clientèle. L’économie du village se transforme, les cultivateurs diversifient leur production en devenant éleveurs. En 1899, la station compte 924 habitants, 268 foyers et 243 maisons auxquels il convient d’ajouter 32 hôtels. 3000 curistes fréquentent la station, la production d’eau embouteillée est de deux millions de litres par an.