Les amants de l’Exodus PDF

Les immigrants juifs sont appelés olim. Au fil des siècles, il y a eu ponctuellement de petites alyoth, individuelles ou par petits groupes. Il s’agissait principalement d’une immigration religieuse, visant à vivre en Terre sainte, près des lieux saints du judaïsme. En 1882, l’alya des Amants les amants de l’Exodus PDF Sion marque le début de l’alya sioniste, à visée politique.


Préface de Mireille Calmel + verbatim sur bandeau.

Juillet 1947. Cinq mille rescapés des camps de la mort s’embarquent pour la Palestine sur un steamer des Grands-Lacs. Arrivés au large de Haïfa, ils sont éperonnés par la marine de guerre anglaise. L’affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts… Le bateau est renvoyé en France, à Port-de-Bouc, où la Haganah et le Mossad déclenchent la première grande bataille médiatique du XX siècle. Ça, c’est l’Histoire. La petite histoire permet de descendre dans les cales de ce bateau, d’y vivre au quotidien et d’entrer dans les secrets d’une histoire d’amour entre un jeune Juif et la fille d’un SS.

Les alyas religieuses étaient uniquement volontaires. Surtout active après les pogroms russes de 1881, elle se fait en deux vagues principales : celle de la période 1881-1884 et celle de la période 1890-1891. Elle compte environ 10 000 personnes, originaires de l’Empire russe, qui créent de petites colonies agricoles, surtout dans la bande côtière. La vie des Juifs en Palestine, un documentaire russe de Noah Sokolovsky présenté au onzième congrès sioniste en 1913. De 30 000 à 40 000 immigrants, surtout sionistes socialistes et originaires de l’Empire russe.