Les articles du Figaro, tome 2 : la coexistence PDF

Ils sont plus proches des éléphants d’Asie que des éléphants d’Afrique. Ils formaient un groupe largement répandu dont certains membres comme le Mammouth laineux étaient particulièrement bien adaptés au froid. Venant d’Afrique, les mammouths se sont dispersés vers l’Eurasie, puis vers l’Amérique du Nord au Pléistocène inférieur. Squelette de mammouth du musée zoologique de Les articles du Figaro, tome 2 : la coexistence PDF-Pétersbourg.


Comme tous les éléphantidés, les mammouths étaient de grands mammifères présentant une tête volumineuse avec une trompe et un corps massif, aux membres en piliers munis de cinq doigts. Au cours de leur évolution, ils ont développé une importante adaptation au froid. Ces caractéristiques d’adaptation au froid ont été découvertes en 2015 par Vincent Lynch, après séquençage du génome du mammouth. Les mammouths sont en général caractérisés par des défenses proéminentes. La plus grande défense jamais retrouvée mesure près de 5 mètres. Les mammouths utilisaient ces longues défenses pour fouiller dans la neige les herbes à brouter. Des quartiers de la base et de la partie médiane de ces défenses étaient utilisés pour la confection de sculptures.

Comparaison de la taille de différentes espèces de mammouths. Phylogénie des genres d’éléphants ainsi que d’autre familles proches, d’après les caractéristiques de leur os hyoïde, selon Shoshani et al. Vue latérale d’une molaire de Mammuthus. Surface occlusale d’une molaire de Mammuthus. Les plus anciennes espèces que l’on peut attribuer au genre Mammuthus sont originaires d’Afrique.