Les Lolitas PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Les Lolitas PDF mode Lolita est une mode vestimentaire japonaise visible plus particulièrement dans les rues de Tokyo mais qui s’est exportée à travers le monde. Lolita, le Classical Lolita et le Gothic Lolita pour les plus connus.


En 2001 Patrie Lamage publiait à La Musardine les lolitas, des nymphettes aux guerrières. Ce panorama montrait la vivacité du phénomène dans tous les domaines du champ culturel. Aujourd’hui, la lolita, ce « démon immortel travesti en fillette de douze ans », pour reprendre les mots de Vladimir Nabokov, est toujours bien vivante, reine de territoires réels, fantasmés et imaginaires que nos sociétés se déclarant bien pensantes redoutent de traverser. Tout en revenant aux sources (Lewis Carroll, Balthus, Gainsbourg, Shirley temple, les lolitas japonaises), Patrice Lamage parcourt les différents champs artistiques et médiatiques (photo, cinéma, télévision, musique, manga, littérature, mode cosplay et défilés) et dresse le portrait des nouvelles figures venues remplacer les Sailor Moon, Mathilda (Natalie Portman) dans Léon, Alizée, Brooke Shields, et autres Vanessa Paradis. Son abécédaire montre comment le mythe s’est répandu mondialement, décomposant plus que jamais le temps en une multiplicité de désirs. Mythe tour à tour récupéré, déformé, transfiguré, qui permet de mettre en perspective en l’intensifiant les questionnements sur la place de l’enfant dans notre quotidien et de ses rapports avec les adultes. Dans un ouvrage tout en couleurs et très richement illustré, l’auteur invite le lecteur à prendre la main de ces mignonnes pour aller voir si, au-delà du miroir des lolitas, les roses sont écloses. La lolita est partout, mais qui est-elle vraiment ?

Il s’agit de tenues vestimentaires à part entière et cela n’a rien à voir ni avec le cosplay, ni, plus généralement, avec le déguisement. Les Japonais, en choisissant le terme  lolita  pour désigner ce courant vestimentaire, n’ont retenu de l’héroïne éponyme de Vladimir Nabokov que cet aspect féminin et innocent. Homemade Gothic and Lolita, Frill, Parfait, Rococo et parfois Kera ont popularisé la culture Gothic Lolita en remplissant leurs pages de photos, de publicités et de conseils destinés à ses adeptes, sans oublier des patrons de vêtements. Comme dans le cas de la plupart des modes alternatives, le mouvement Lolita se divise souvent en plusieurs catégories.

Il serait plus juste de dire que le Gothic Lolita est une forme des styles Lolita, ainsi que les qualifient les Japonais. Les jupes sont généralement portées à la hauteur du genou mais peuvent arriver au niveau des chevilles pour les plus longues, le Erololita se porte bien plus court tandis que l’Aristocrat bien plus long. Le sac à main, pastel et assorti à la tenue, est souvent décoré d’un nœud ou en forme de jouet, de cœur, d’étoile, de nuage, de nourriture. Le maquillage est léger et doux.

Misako Aoki, ambassadrice japonaise du kawaï, est l’une des meilleures représentantes de ce style. Il garde un esprit enfantin avec les jupes bouffantes, les volants et reste séparé de son grand frère européen, au moins dans l’esprit. Le maquillage se doit de demeurer subtil. Les marques emblématiques sont Atelier Pierrot, Atelier Boz, Moi-Même-Moitié ou h. Elegant Gothic Aristocrat : Aspect plus romantique et mystérieux du fait des robes et des jupes longues, importance du collet et du jabot, fortement inspiré de l’époque victorienne et de son aristocratie. Les accessoires sont très raffinés et représentent parfois des croix.

C’est une mode plus proche du gothique que du lolita nippon. Gothic Lolita en plus mûre, avec des robes avec moins de dentelle et de froufrou, l’utilisation de corsets et des matériaux plus brillants. Industrial ou Punk Lolita : motifs écossais, vêtements déchirés, studs et épingles, mêlés à l’innocence, l’élégance et les froufrous de Lolita. L’industrial lolita est plus mûre et trashy que sa cousine Punk. Classic Lolita : Plus mûre que les autres Lolita, on trouve dans ce style une certaine simplicité. Les Guro Lolita portent aussi beaucoup de pansements. Wa Lolita : Marginal mais présent, c’est un style qui est basé sur une version plus courte et bouffante du yukata.