Management Local et Réseaux d’Entreprises PDF

Les outils informatiques permettent de maximiser la créativité et l’efficience d’un groupe associé à des projets d’envergure même si elles sont très dispersées dans l’espace et le temps. Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, c’est-à-dire management Local et Réseaux d’Entreprises PDF’il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à atteindre un but commun.


Cet ouvrage regroupe les contributions des meilleurs spécialistes européens des stratégies de développement des entreprises et des territoires. Il repose sur une posture méthodologique : le développement économique est avant tout l’affaire des entrepreneurs, mais le succès durable des initiatives privées implique une stratégie concertée avec tous les acteurs du territoire. L’objectif de l’ouvrage est de : présenter des grilles de lecture de nos  » économies-territoires  » ; décrypter des expériences locales de développement économique réussies ; proposer des pistes d’actions et de réflexions pour les décideurs et les acteurs des territoires. La première partie de l’ouvrage aborde les fondements théoriques de la création de valeur dans les économies locales. La deuxième partie traite de différentes expériences réussies en matière de développement territorial et de dynamique de réseaux d’entreprises. La troisième partie propose des pistes d’actions pour les responsables des collectivités territoriales et pour les entrepreneurs.

Son résultat dépend de la motivation de ses acteurs à collaborer, du nombre de ces acteurs, du temps qu’ils peuvent consacrer à ce travail et de leurs compétences. Le travail collaboratif est l’une des dimensions importantes de l’apprentissage collaboratif, qui est par exemple encouragé dans certaines formes d’apprentissage en ligne, en particulier dans les  MOOC  dits connectivistes. Par exemple, un photographe n’est ni spécialiste en rédaction ni en marketing, mais si ses idées rédactionnelles ou de stratégie de vente sont appréciables, elles devraient être considérées même si ce n’est pas son  métier . Le travail collaboratif et non financièrement rémunéré n’est pas nouveau en soi.

Il est commun dans toutes les sociétés dites  primitives . Dans les années 1990, des premiers outils de travail collaboratifs ont été mis à disposition de tous avec par exemple les  Yahoo! Le travail collaboratif prend souvent appui sur un DISTIC. De nombreux chercheurs et étudiants utilisent des outils collaboratifs, en particulier dans le cadre des sciences citoyennes, émergentes.

Articles détaillés : Science citoyenne, Sciences participatives et Crowdsourcing. Tela Botanica réseau collaboratif de la botanique francophone, associant plus de 10 000 personnes dans 35 pays. Wikihouse, qui vise à permettre la construction d’une habitation entière par un non spécialiste. Pour pouvoir parler de travail collaboratif, il ne suffit pas de placer côte à côte des individus qui travaillaient auparavant de manière séparée. Les interactions entre individus propres au travail collaboratif doivent favoriser la coopération, la productivité et l’innovation.

Le facteur de la proximité doit rapprocher les individus. L’intimité leur permet de rester maîtres de leur accessibilité aux autres. Une autre difficulté est de rémunérer à une  juste valeur  le travail effectué collaborativement par chacun dans un groupe. Jean-Louis Le Moigne, La théorie du système général. Designing of the Dynamics of Cooperative Work Activities.