Marseille au moyen-age, entre provence et mediterranee PDF

L’histoire de Marseille retrace les 2 600 ans de la cité depuis sa fondation par les Phocéens. Bien marseille au moyen-age, entre provence et mediterranee PDF site occupé dans les temps préhistoriques comme en témoigne la grotte Cosquer, c’est en 600 av.


Devenue romaine après sa conquête par Jules César en 49 av. France grâce à la puissance de l’abbaye de Saint-Victor. Provence deviennent possession française, avec un rôle nouveau dans l’affirmation de la puissance royale et le développement du commerce méditerranéen. Article détaillé : Marseille à la Préhistoire. Pour la période plus récente, des fouilles ont mis au jour des vestiges d’une implantation néolithique qui remonte à 6000 av. Au dernier millénaire avant notre ère, la région était occupée par les Ligures, peuple autochtone qui pourrait avoir connu des invasions celtes.

Aux alentours du site de Marseille, dominait un peuple celto-ligure, les Salyens, dont l’oppidum était Entremont, près de l’actuelle Aix-en-Provence. D’après les auteurs anciens, le terroir marseillais aurait été occupé par une tribu ligure, celle des Ségobriges, qui se serait implantée dans les collines autour du site de Marseille, les contreforts du Massif de Marseilleveyre étant le plus souvent mentionnés. Article détaillé : Mythe fondateur de Marseille. Les Phocéens recherchaient des emplacements susceptibles de devenir des emporia ou comptoirs sur la côte. Cette activité correspond à un effort de création d’un réseau commercial, bâti par des marins et servi par des bateaux rapides à rames, les pentécontères et non une colonisation de peuplement, ce qui facilitait les implantations, les colonies ne requérant que peu de terres. Aristote, en donne le récit qui décrit comment Protis, l’un des commandants de la flotte grecque est choisi lors d’un banquet d’accueil par Gyptis, la fille du roi des Ségobriges, pour devenir son mari. La topographie première du site de la Marseille grecque est encore perceptible de nos jours.

Aires d’influence en Méditerranée occidentale en 509 av. La bataille d’Alalia est le point culminant dans cette série de conflits impliquant Étrusques, Carthaginois et Grecs pour la délimitation des domaines d’influence en Méditerranée occidentale. Les Phocéens furent défaits et Alalia passa aux Carthaginois. Marseille avec Rome contre l’ennemi commun. Celto-ligures  de Provence, entre le Var et le Rhône, autour de centres proto-urbains.