Moniteur lecteur. Manuel lecteur PDF

Ils ont été produits entre 1982 et 1989, utilisent tous le micro-processeur 6809 de Motorola et se déclinent en deux gammes distinctes : TO et MO. Plus de 1000 moniteur lecteur. Manuel lecteur PDF et programmes divers pour les ordinateurs Thomson, et plus de 200 livres et documents, sont également disponibles sur le site.


LECTEUR offre à chaque élève la possibilité d’améliorer et de perfectionner sa lecture, en classe où à la maison.

LECTEUR contient des exercices qui permettent à chaque élève de travailler selon son niveau, à son propre rythme, sur ses difficultés personnelles.

LECTEUR donne les corrigés des exercices et propose des tests ponctuels. Chaque élève peut donc vérifier son travail et mesurer ses progrès.

LECTEUR peut également s’utiliser en activité de soutien, avec le Moniteur de Lecture. Le Moniteur permet, tout au long de l’année, d’évaluer, d’interpréter et de définir le profil de lecteur de chaque élève et son évolution.

Pour Linux, MacOS et les autres systèmes d’exploitation, utilisez DCMO5, DCTO8D et DCTO9P. Les liens sont en bas de cette page. Le site dcmoto est une logithèque de référence pour les ordinateurs Thomson, avec notices, copies d’écrans, images de jaquettes et autres fichiers. Tous les manuels des ordinateurs, les documents techniques et de vulgarisation, les schémas du matériel, peuvent être consultés en ligne à la section Documentation. Les anti-virus, Google Chrome, le plugin WOT, probablement d’autres outils du même genre, trouvent malveillant le site dcmoto.

Ce site ne contient aucun virus, aucune publicité, aucun programme malveillant et ne collecte aucune information personnelle. On ne peut pas en dire autant de ceux qui diffusent cette information mensongère. Croyez-vous qu’un exécutable compacté avec UPX soit toujours dangereux ? Qu’un programme BASIC pour MO5 puisse endommager votre PC ?

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? 1962 dans Record sous le titre Les aventures du calife Haroun El Poussah. Après la disparition du magazine Record, les aventures de l’ignoble vizir sont publiées dans Pilote de 1968 à 1977 et puis pour certaines histoires dans Pif entre 1986 et 1992. Les douze premiers albums sont publiés chez l’éditeur Dargaud.

Au temps des Mille et une nuits, Haroun el-Poussah est le calife bien-aimé de Bagdad, et Iznogoud son dévoué vizir. Iznogoud est assisté de Dilat Laraht, son homme à tout faire. Iznogoud a une idée fixe :  devenir calife à la place du calife ! Le calife, quant à lui, ne se rend jamais compte de rien. Le contraste entre ces deux personnages ainsi que la malchance du vizir dans l’exécution de ses complots machiavéliques et retors sont les principaux ressorts comiques de la série. L’expression  devenir calife à la place du calife  inventée par René Goscinny est aujourd’hui passée dans le langage courant.

Iznogoud possède presque tous les défauts existants : cruel, avare, égoïste, colérique et hargneux. Obsédé par l’idée de devenir  calife à la place du calife , il tente d’y parvenir par tous les moyens, mais sans jamais réussir. Le Calife Haroun El Poussah : à l’origine, c’est le héros de la série, en dépit de sa passivité. Gros homme au visage poupin, oisif et débonnaire,  bon  et  quiet  comme il est présenté dans la série, le calife de Bagdad est apprécié de son peuple. Dilat Laraht : le fidèle homme de main d’Iznogoud. Dilat est un homme bedonnant d’aspect bonhomme qui ne montre pas de qualités apparentes, sinon une certaine lucidité quant à l’inutilité des tentatives de son maître, auquel il obéit malgré tout et qu’il appelle  Patron  en faisant de nombreux commentaires. Sultan Pulmankar  C’est le souverain d’un sultanat situé non loin du califat de Bagdad, et donc le voisin du calife.

Cruel, sanguinaire et extrêmement susceptible, il est réputé pour gagner toutes les guerres qu’il entreprend. En dépit de cette attitude, ses relations avec le calife, qui est pourtant son exact opposé, sont on ne peut plus cordiales, et tous deux se rendent régulièrement visite. La série Iznogoud est née d’une façon spéciale : elle est curieusement issue du Petit Nicolas que je faisais avec Sempé. Dargaud et la Bonne presse, s’adressant à un jeune public de 11-16 ans.