Neiges … op. 63 pour Violon solo PDF

Description de l’image Alfred Hitchcock The Man Who Know Too Much 1956 trailer. Bernard Herrmann naît à Neiges … op. 63 pour Violon solo PDF York en 1911.


Support – Partition

  • Instrumentation – Violon seul
  • Genre – Classique
  • Son père Abraham encourage vivement dès le plus jeune âge l’éducation musicale de ses deux fils. Celle-ci passe, pour l’aîné, par l’apprentissage du violon, instrument pour lequel il ne développe pas d’aptitude particulière. Sa passion pour des compositeurs singuliers se développe conjointement. Sa personnalité, son érudition et son appui seront déterminants dans le développement de la carrière du jeune Herrmann. Le savoir encyclopédique de l’Australien excentrique, son ouverture la plus large vers toutes les formes de musique et son intérêt pour les compositeurs tombés dans l’oubli marqueront durablement l’élève qui aspire à s’affranchir des conventions.

    Herrmann réunit l’année suivante un premier orchestre de trente musiciens, le New Chamber Orchestra of New York, qui constitue alors son médium principal pour faire entendre sa musique. La radio est alors le média populaire incontournable dont le dynamisme et le penchant pour l’innovation répondent à ses attentes. En 1937, Herrmann s’est imposé comme l’un des compositeurs pour radio les plus brillants et assurément l’un des plus prolifiques. Il rejoint alors la dynamique et prestigieuse équipe du Columbia Workshop emmenée par Norman Corwin et Orson Welles.