Petits Bebes… Chant-Piano PDF

Please forward this error screen to cloud1. Il nous a donné un peu d’ombre, pour que ce ne soit pas trop chaud ici dans le tabernacle petits Bebes… Chant-Piano PDF la réunion du matin.


DF 00752400 / Vocal and Piano / SCORE /

Est-ce qu’on a envoyé les enfants à leurs classes, Frère Neville? Je me demandais simplement s’ils avaient envoyé les classes dans leurs—leurs autres locaux, leur salle de l’école du dimanche. 3     Maintenant, priez pour moi. Il y a une décision importante que j’étais censé prendre hier soir, et je dois la prendre aujourd’hui. J’ai une—j’ai une réunion, la prochaine qui est prévue, c’est juste sur la ligne du rideau de fer, en Allemagne, et alors, c’est assez délicat. 4     À notre retour nous nous rendrons, si le Seigneur le veut, à une convention à Chicago.

Elle commence, je pense, ma participation, ce sera les cinq, six, sept, huit et neuf, à Chicago, à la convention, à l’église suédoise. 5     Et puis, ici, en Allemagne, eh bien, ils ont un stade où quatre-vingt mille personnes peuvent s’asseoir. Suisse, d’où nous venons d’arriver, nous avons eu une série de réunions formidables là-bas, beaucoup d’entre vous n’en ont probablement pas encore entendu parler. Le Seigneur nous a bénis puissamment, il y a eu cinquante mille conversions en cinq soirs, à—à—à Zurich, en Suisse. 6     Et alors, Frère Jack Shuler, beaucoup d’entre vous le connaissent, il est méthodiste, le fils du vieux Bob Shuler.

Ils sont à Belfast en ce moment, et—et d’après ce qu’on dit, ils causent tout un remue-ménage, là-bas, pour l’Évangile, même plus encore que ce que Billy Graham avait eu à ses réunions. Jack est un jeune homme vraiment très bien, rempli de zèle et d’amour. Et, il—il y met tant de sincérité que je crois qu’il est un grand serviteur du Seigneur. 7     Et maintenant, je—je vous prie de ne pas m’oublier, afin que, et que Dieu me donne de prendre la bonne décision en ce moment.

Il y a des fois où on ne sait pas quelle direction prendre. Vous êtes-vous déjà retrouvés dans ces situations-là? Je pense que Paul s’est retrouvé dans cette situation-là, une fois, n’est-ce pas? Il était tiraillé des deux côtés. Et comme il se rendait là-bas, eh bien, il a vu un ange en vision, qui lui a dit: Viens en Macédoine.

8     Et maintenant, ce soir, souvenez-vous des services d’Évangile, ici au tabernacle, venez tous. Vous qui êtes des environs de Louisville, je dois parler à l’Église de la Porte Ouverte, ce soir, pendant quelques heures, à sept heures et demie, jusqu’à neuf heures et demie, chez Frère Cobbles. J’avais l’intention de venir ici deux fois. Mais c’est un homme si gentil, et il a téléphoné. Frère Cobbles, c’est un monsieur très bien, un frère. 9    Maintenant, avant d’aborder le Message de l’Évangile, c’est une matinée où nous devons consacrer des petits enfants. Et moi aussi, j’ai un tout-petit, ici, à consacrer au Seigneur.

Entendez-vous comme il faut, tout au fond? Si oui, est-ce que ça va? J’ai bien peur que je périrais sans ça. 10     Donc, les—les petits enfants, parfois ils les aspergent, à l’église, quand ils sont tout petits bébés.