Photothérapie dynamique PDF

Une kératose actinique ou kératose solaire est une lésion cutanée développée à partir des kératinocytes. Une des composantes des rayons solaires, la lumière ultraviolette qu’on appelle aussi lumière Photothérapie dynamique PDF, est responsable en premier lieu de la survenue de ces lésions cutanées. La kératose actinique est considérée comme précancéreuse et peut évoluer de différentes manières : elle peut se résorber spontanément, persister ou augmenter de volume plus ou moins rapidement.


L’avenir de la photothérapie dynamique paraît très prometteur. Au-delà de son efficacité thérapeutique avérée dans le traitement de certains cancers cutanés, la photothérapie dynamique topique permet une meilleure prise en charge esthétique dans différents domaines de la dermatologie, comme l’acné vulgaire ou le photorajeunissement. La photothérapie dynamique utilisée sur le visage entier ou sur de larges régions après un bref temps de contact avec le photosensibilisateur constitue une alternative thérapeutique intéressante : elle est sûre, efficace, relativement indolore, sans effet indésirable significatif et les dispositifs lumineux sont d’un coût très accessible. Les cliniciens doivent être prêts à utiliser cette nouvelle approche thérapeutique, qui fera évoluer les méthodes de traitement des lésions solaires, de l’acné vulgaire, des verrues et d’un certain nombre d’affections qui se situent à la frontière de la dermatologie médicale et de la chirurgie dermatologique esthétique. Deuxième ouvrage de la collection ‘ Avancées en dermatologie cosmétique ‘ qui présente toutes les actualités en dermatologie cosmétique interventionnelle, Photothérapie dynamique s’adresse aux dermatologues, plasticiens et médecins généralistes intéressés par cette technique nouvelle en France. Traduction et adaptation de Photodynamic Therapy, coordonnée par Nicole Basset-Séguin et Christophe Bédane.

Il n’y a pas d’intérêt démontré à traiter systématiquement toutes les lésions de kératose actinique. La prévention peut se faire par protection solaire. Hanke CW, Beer KR, Stockfleth E, Wu J, Rosen T, Levy S, Imiquimod 2. Pomerantz H, Hogan D, Eilers D et al. Rivers JK, Arlette J, Shear N, Guenther L, Carey W, Poulin Y, Topical treatment of actinic keratoses with 3. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 5 décembre 2018 à 18:28. Il s’agit d’une altération maculaire, acquise, non héréditaire, non inflammatoire atteignant les personnes de plus de 50 ans, qui se traduit par une baisse progressive de la vision aboutissant à une perte de la vision centrale. Ces patients ne deviennent pas aveugles mais perdent tout le champ de vision utile pour la lecture, la conduite, la vision fine. Ce n’est pas un traitement miraculeux, mais il peut apporter une stabilisation ou une amélioration de la vision, chez certains patients répondeurs qui présentent les signes pathologiques décrits dans l’autorisation de mise sur le marché, l’AMM. On envisage également, pour certains patients, des suppléments vitaminiques qui paraissent diminuer les risques de DMLA, d’après l’étude AREDS.