Regards vers l’Annapurna. PDF

Il s’est regards vers l’Annapurna. PDF à Élisabeth Gamper en 1976, avec qui il a eu deux autres enfants, Sébastien et Mathias. Il a vécu ses dernières années à Neuilly-sur-Seine. Article détaillé : Expédition française à l’Annapurna de 1950.


Un hommage lui fut rendu le 20 novembre 1981, salle Pleyel aux galas de la Montagne par le guide Jean Afanassieff qui présentait Fitz Roy face nord et Christian Cousin, alpiniste vainqueur de l’hivernale Cima Presanella dans les Dolomites. Gaulle afin de développer la pratique du sport pour former des champions qui seront les représentants d’une France forte en dehors des frontières. Il utilise ainsi le mythe de la pyramide de Pierre de Coubertin : former des champions par la masse. Il est aussi membre de l’Académie des sports. Grand Prix de la Presse Sportive 1950. Renaître – Une autre vie après l’Annapurna, Éditions Jacob-Duvernet.

Charlie Buffet,  Maurice Herzog , publié dans le quotidien Le Monde du dimanche 16 – lundi 17 décembre 2012 p. Présentation du livre de Félicité Herzog,  Un héros , sur le site des éditions Grasset, consulté le 16 septembre 2012. Mort de Maurice Herzog, le vainqueur de l’Annapurna, Le Figaro, 14 décembre 2012. Jean Mabire, La Bataille des Alpes, tome 2, Presses de la Cité, 1990, page 212, ordre de bataille page 262, photo en cahier central. Félicité Herzog, Un héros, éditions Grasset, 2012, 304 p.

Astrid De Larminat,  Romans : mon père, ce héros , sur lefigaro. Jérôme Garcin,  Fête des pères : Mon père, ce salaud , sur nouvelobs. Théâtre : Obaldia, sous la Coupole et sur les planches , sur lesechos. Carnets du vertige, Louis Lachenal, Guerin, 3e Éd. Regards vers l’Annapurna, livre de photos de l’expédition de 1950, réalisé notamment par Maurice Herzog et Marcel Ichac. Georges Pompidou – Bundesarchiv B 145 Bild-F020538-0006. Rechercher les pages comportant ce texte.