Roi de rome PDF

Le palais du roi de Rome devait dominer la colline de Chaillot. Le palais roi de rome PDF roi de Rome à Rambouillet par Auguste Famin.


Dès février 1811, avant la naissance de son fils, Napoléon Ier décida la construction du palais de la colline de Chaillot et le baptisa  palais du roi de Rome . Grandiose et magnifique, il devait être le centre d’une cité impériale administrative et militaire. En 1810, Napoléon Ier est à l’apogée de sa puissance. Il songe d’abord à l’ériger à Lyon, centre géographique de l’Empire depuis la conquête de l’Italie et dont il apprécie la tranquillité. Pierre Fontaine suggère l’idée de construire ce palais sur la colline de Chaillot. Vue du palais du roi de Rome depuis la Seine. Le palais du Roi de Rome devait s’étayer en amphithéâtre sur la hauteur de Chaillot dans l’axe du pont d’Iéna, du Champ-de-Mars et de l’École militaire.

Le site choisi qui s’étendait sur le domaine de l’ancien couvent des Visitandines de Chaillot abandonné en 1790 et détruit en 1794 par l’explosion de la poudrerie de Grenelle était particulièrement apprécié depuis plusieurs siècles pour sa vue étendue sur la rive gauche de la Seine et la ville de Paris dans le lointain. Le corps principal du palais devait être constitué d’un grand parallélogramme dont le centre aurait été occupé par une vaste salle des fêtes. Deux petites cours, ornées de fontaines, à droite et à gauche du grand salon, auraient éclairé les grands escaliers, la chapelle, la salle de spectacles et toutes les communications du service intérieur du palais. La façade eût été imposante et longue de 400 mètres. L’appartement d’honneur ou de réception aurait occupé toute la façade du midi, la façade du nord donnant sur les parterres aurait eu d’un côté l’appartement de l’empereur, de l’autre celui de l’impératrice, avec leurs dépendances. Les salons de réception et les vestibules et les antichambres auraient rempli au levant et au couchant les deux ailes en retour.

Le palais du roi de Rome devait se situer à la jonction entre le bois de Boulogne et un vaste quartier administratif et militaire. Selon eux,  le site et la disposition générale du palais du roi de Rome eussent été déjà un grand avantage sur le site et la disposition de Versailles. Annexé au palais, il devait en être le parc. Les jardins du palais du Roi de Rome devaient englober le site de l’ancien château de Madrid, les châteaux de Bagatelle et de la Muette. Des appartements du palais sur la façade nord où se trouvaient les parterres et les jardins, on aurait eu pour point de vue le bois de Boulogne, qui aurait été lié aux plantations de la plaine pour former le grand parc. Deux boulevards devaient isoler le palais sur les côtés et d’immenses quinconces devaient relier les bâtiments au bois de Boulogne.

Plan du palais du roi de Rome. Au levant, près de l’École militaire, une grande caserne d’infanterie. De même, l’École militaire aurait été encadrée par l’École des Arts et l’École des Arts et Métiers. La préparation nécessita l’achat, de 503 parcelles de terrains, de 105 maisons et d’un moulin pour une somme de totale de 1 724 000 F. Ces acquisitions s’effectuèrent rapidement sans grande difficulté, de gré à gré plutôt que par expropriation, à l’exception de l’opposition d’un important propriétaire, M. Ces importantes acquisitions ne se sont cependant pas étendues à l’ensemble du projet initial englobant le village de Passy jusqu’à la Muette et au bois de Boulogne et n’ont pas dépassé les limites de la Ville de Paris à l’intérieur du mur des fermiers généraux.