Tokyo, ville flottante: Scène urbaine, mises en scène PDF

Vue panoramique de l’arrondissement de Shinjuku, le Tokyo Skytree de nuit, le Rainbow Bridge, Shibuya et le bâtiment de la Diète nationale. Située sur tokyo, ville flottante: Scène urbaine, mises en scène PDF côte est de l’île principale de l’archipel japonais, Honshū, Tokyo est l’une des quarante-sept préfectures du Japon. Tokyo devient une métropole de rang mondial grâce à un fort développement industriel — notamment dans l’électronique —, et voit sa population multipliée par dix en cinquante ans.


Pour l’anthropologue François Laplantine, découvrir Tokyo, c’est d’abord se défaire des images et idées préconçues, se laisser surprendre, accueillir les émotions et observer la scène urbaine telle qu’elle se livre et s’expose. 
Attentif aux transformations du paysage citadin, aux attitudes corporelles des passants, aux modes vestimentaires des adolescents, aux flux et réseaux de circulation, à la signalétique ou aux formes esthétiques, il décrit avec un sens aigu du détail sensible, un lieu perpétuellement changeant. Un espace dans lequel la vie sociale apparaît également fluctuante, ou rien n’est permanent, ni univoque. La nature, qui est à l’état brut un péril menaçant, est apprivoisée et célébrée. L’hyperconsommation, bâtie dans une culture de la méditation, est aussi tempérée par une retenue venue du bouddhisme. Et tandis que le capitalisme affiche sa logique de la performance, les comportements individuels ont souvent quelque chose de flou, de rêveur, d’indécis. D’où cette impression de fluidité, de flottement décontracté. 
Mais n’y aurait-il pas un envers du décor ? La littérature, et plus encore le cinéma, donnent en effet une autre vision de la ville et de la société japonaises, plus âpre, plus sombre ou plus angoissée, entre l’éclat de la révolte et la hantise de la disparition. Confronter les deux, dans cet étonnant parcours, tout à la fois visuel, émotionnel et réflexif, c’est mettre le regard et la pensée à l’épreuve.

Principal centre économique et financier du Japon, Tokyo est l’une des principales places financières asiatiques et mondiales. Elle est la première ville mondiale en termes de produits urbains bruts. Située au fond de la baie de Tokyo, la commune de Tokyo dispose d’un statut administratif particulier parmi les préfectures du Japon, la ville de Tokyo ayant été supprimée en tant qu’entité politique ou administrative en 1943. Quartier de Kabukichō, à l’est de Shinjuku. En français, les habitants de Tokyo sont appelés les  Tokyotes  ou les  Tokyoïtes .

Le terme de Tokyo peut désigner plusieurs réalités différentes, que ce soit sur les plans géographique, urbain ou administratif. Les 23 arrondissements spéciaux de Tokyo. Les 23 arrondissements spéciaux remplacent l’ancienne ville de Tokyo, dissoute en 1943. Une rue illuminée d’enseignes néons multicolores à Shinjuku.

Si la distinction sociale et fonctionnelle historique n’existe plus aujourd’hui, les deux termes sont toujours employés aujourd’hui dans un sens géographique, voire identitaire pour les habitants des deux parties, pour différencier le nord du sud du centre-ville. Carte de la préfecture de Tokyo. Elle ne se superpose pas à l’agglomération de Tokyo : elle comprend des zones rurales, dans les collines de Tama à l’ouest, alors que l’agglomération s’étend largement dans des préfectures voisines. De plus elle exerce sa juridiction sur des territoires assez éparpillés par le biais des îles du Pacifique.