Une anthologie de la poésie française.BQ.NE PDF

Peu de textes sont produits durant la période coloniale à cause du contexte socio-économique difficile. Les jeunes auteurs remettent en cause les valeurs une anthologie de la poésie française.BQ.NE PDF à partir de 1966. Une première acadienne, Dyane Léger, publie un recueil de poésie en 1980. Gérald Leblanc marque aussi cette décennie.


Une anthologie est, au sens littéral, un florilège. Et pas plus qu’un bouquet de fleurs n’est un cours de botanique, une anthologie de la poésie n’est ou ne devrait être un cours d’histoire littéraire, un répertoire didactique ou un de ces compromis équilibrés dans lesquels tous les poètes se voient attribuer, à peu de chose près, le même espace. Tout comme la collection de disques du mélomane, ou la collection de tableaux de l’amateur de peinture, une anthologie doit obéir à des critères purement esthétiques.
C’est ce qui la distingue des simples  » morceaux choisis « . Donc, elle reflète un goût. Aussi la présente anthologie est-elle une des anthologies possibles de la poésie française, et non une moyenne de tous les goûts possibles. Ayant choisi en fonction de la seule beauté telle que nous la ressentons, nous avons refusé toute ambition historique ou encyclopédique : on trouvera donc les poètes dans ce volume selon l’ordre alphabétique.
Dans de très nombreux cas, le choix proposé ici coïncide avec le choix consacré par la tradition ou les réputations. Dans d’autres cas, il s’en écarte et récuse ces réputations, au risque de scandaliser. En revanche, à côté d’exclusions significatives, il comporte des inclusions inattendues. Le sens d’une anthologie ne peut-être que de raviver la sensibilité poétique en remettant sans cesse en doute la question de ce qui est et de ce qui n’est pas de la poésie.

La fondation des Éditions d’Acadie en 1972 permet une plus grande diffusion des œuvres et aussi d’enfin publier sur place. L’Acadie fut fondée en 1604 par Pierre Dugua de Mons. Jean de Poutrincourt s’est par la suite vu confier le titre de lieutenant-gouverneur de l’Acadie, avec certaines exigences dont apporter des colons. En 1616, le jésuite Pierre Biard publie Relation de la Nouvelle-France. Plusieurs missionnaires partageront par la suite sa conviction de l’importance de bien connaître les langues amérindiennes.

Entre 1755 et 1763, la population acadienne est déportée. Contrairement à la période précédente, plusieurs auteurs français écrivent alors sur l’Acadie. La première œuvre importante est Évangéline de l’Américain Henry Longfellow, publiée en 1847. Le texte débute par les fiançailles d’Évangéline et de Gabriel. Le lendemain, les Britanniques annoncent la Déportation, mettant à l’âge d’or du peuple acadien et séparant les deux amoureux. Gabriel tandis que ce dernier ère pour oublier sa peine.